Dix équipes vont prendre dès 9h ce mercredi, le départ de la première étape de cette 20e édition qui est un circuit fermé (Douala-Douala), d’une distance de 95,9 Km.

 

Douala abrite le départ de la 20e édition du Grand prix cycliste international Chantal Biya. Le premier coup de pédale de cette compétition sera poussé demain mardi, 18 novembre 2020, au campus A de l’Institut universitaire du golfe de guinée (Iug) dès 9h. La première étape de cette compétition se coure sur un circuit fermé d’une distance de 95,9 km.

L’itinéraire du critérium va du campus A de l’Iug à l’entrée Sincatex, en passant par le carrefour entrée laïque, carrefour Tradex Pk10, hôpital Santa Helena, carrefour marché Pk12, Institut Saint Louis, camp génie militaire, passage à niveau Nyalla, Total Logbaba, hôtel de ville Douala 3e, carrefour tunnel Logbaba, Usine Hacc, centre de santé Iug. Dix équipes venues de plusieurs pays d’Afrique et d’Europe, vont rivaliser d’adresse avec les deux équipes camerounaises, à savoir : Snh vélo club et l’équipe nationale ce cyclisme du Cameroun.

A quelques heures du départ de la compétition qui compte cinq étapes, l’heure est aux derniers réglages. La conférence de presse de lancement de ce Grand prix cycliste s’est tenue ce mardi en fin de matinée au campus B de l’Iug. S’en est suivie la cérémonie présentation officielle des équipes, organisée dans l’enceinte du campus A de l’Iug, présidée par le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi.

La 20e édition de cet évènement qui s’achève le 22 novembre prochain à Yaoundé se tient dans un contexte de crise sanitaire marquée par le Coronavirus. Selon le président du Commission centrale d’organisation de la compétition, Honoré Yossi, toutes les dispositions ont été prises pour éviter des désagréments pendant le tour. « Il y a un médecin qui a été mis à la disposition de la fédération. Je puis dire ici que tous les cyclismes qui sont appelés à concourir demain ont subi un test et à ce jour, ils sont habilités à participer à la compétition parce qu’ils ne sont pas malades », rassure ce responsable.

La capitale économique abrite une étape de cette compétition pour la deuxième fois depuis sa création en 2001. C’est d’ailleurs l’une des innovations du Grand prix cycliste international Chantal Biya 2020. D’après les organisateurs, le choix de Douala pour le départ de ce cette course n’est pas fortuit. « Douala est quand-même une ville particulière, une ville dans laquelle on retrouve beaucoup de nos partenaires, une ville dans laquelle on retrouve beaucoup de personne qui connaissent la petite reine. Nous avons voulu venir à Douala pour partager l’engouement, la passion du cyclisme avec les populations de cette localité », justifie Honoré Yossi. Rendez-vous demain.

 

P. Bilong