Le duel entre l’Olympique Lyonnais et Monaco a tourné à l’avantage des Gones, grâce à un Toko Ekambi dans tous les bons coups et à l’efficacité offensive retrouvée.

Karl Toko Ekambi a vécu la soirée presque parfaite avec l’Olympique Lyonnais hier en clôture de la 8e journée de Ligue 1. Les Gones ont infligé une lourde défaite 4-1 à l’AS Monaco. Privés de ballon, les joueurs de Rudi Garcia s’en sont remis aux contre-attaques, exercice dans lequel l’attaquant camerounais s’est parfaitement illustré avec une efficacité retrouvée devant les buts. À la 12e minute, le capitaine Memphis Depay lancé en profondeur par Aouar ajuste le gardien monégasque et ouvre le score pour les Lyonnais. À la 34e minute, Lyon fait le break lorsque Kadewere trouve Karl Toko Ekambi qui marque son premier but du match. Dans tous les bons coups, Toko est victime d’une faute dans la surface monégasque. Le penalty est transformé par Aouar à la 41e minute. Il s’offre un doublé avant la pause, profitant d’une erreur des deux défenseurs Badiashile et Florentino symbole de la fébrilité monégasque. Lyon regagne les vestiaires avec un avantage de 4 buts.

En seconde mi-temps, les Monégasques parviennent à réduire l’écart sur penalty par Ben Yedder à la 48e minute. Moins fébriles qu’en première période, et malgré la possession, ils ne parviendront pas à inscrire un autre but. Par contre, les Lyonnais auraient pu rendre le score encore plus sévère si Moussa Dembélé avait converti les deux offrandes de Toko Ekambi aux 77e et 82e minutes. Grâce à ce deuxième succès de rang, l’Olympique Lyonnais remonte à la 6e place du classement (13 points), tandis que Monaco se retrouve 12e avec 11 points.

À la fin de la partie, coéquipiers et entraîneur ont salué la performance du Camerounais, auteur de son second doublé en une semaine. « Il a fait un énorme match. Il a tout de l’attaquant moderne. Il est technique, il est capable d’éliminer et il va vite. Il avait tout de suite marqué en arrivant à Lyon. Il a eu du mal à retrouver de la réussite après le confinement. Ça fait plaisir de le voir en réussite comme ce soir », a lancé Rudi Garcia. « Il a été malheureux en août, il avait eu une ou deux occasions face au Bayern, ça arrive. Il a une grosse force mentale, un gros caractère. Il l’a encore démontré ce soir, il a été décisif. C’est la juste récompense du travail qu’il fournit à l’entraînement. Il est récompensé », a pour sa part souligné Anthony Lopes.

Russel Ngalle