Choqué par la défaite à domicile de son équipe, le patron du banc des Blaugrana a clairement pointé un doigt accusateur sur les hommes en noirs.

Très attendu par les inconditionnels de la Liga espagnole, le premier classico de la saison en cours a tenu toutes ses promesses ce samedi 24 octobre 2020. Au delà du spectacle, les téléspectateurs ont surtout gardé en mémoire la belle victoire du Réal Madrid face à une solide équipe du FC Barcelone (1-3). Les barcelonais qui jouaient à domicile (au Camp Nou) ont ainsi enregistré leur deuxième défaite de la saison.

Parmi les buts inscrits par le Réal Madrid,  il y a celui de Sergio Ramos qui est arrivé à la 63ème minute de jeu, à la suite d’un pénalty occasionné quant à lui par un tirage de maillot de Clément Lenglet. Un but qui a permis aux madrilènes de reprendre le dessus sur leur adversaire du jour, après l’égalisation du jeune prodige Ansu Fati. Une situation qui n’a pas plu à Ronald Koeman.

A la fin de la rencontre, le technicien batave a d’ailleurs tenu à le faire savoir. C’est la raison pour laquelle il ne s’est pas montré tendre au sujet de l’arbitrage en général. «Nous ne sommes pas d’accord, il n’y a pas penalty pour moi. J’espère qu’un jour, ils pourront m’expliquer la question de la VAR en Espagne. Nous jouons depuis cinq journées maintenant et seule la VAR a été contre le Barça », s’est-il indigné dans des propos relayés par nos confrères de Footmercato.

Revenant à l’assaut sur cette question liée à l’arbitrage, Koeman a ajouté : «je n’ai pas parlé à Lenglet mais j’ai vu la scène. Il y a faute de Ramos sur Lenglet. Ensuite, Lenget attrape Ramos, mais pas pour le repousser en arrière. De toute façon, il devait se jeter vers l’avant, pas vers l’arrière. Pour moi, une fois de plus, il n’y a pas de penalty. »

A côté de cette frustration, l’entraîneur de 57 ans n’a pas été déçu dans l’ensemble par la prestation de ses poulains. Et même pour la suite du championnat, cette défaite ne devrait pas faire douter les supporters des catalans. «Nous avons fait un bon match, nous avons créé des opportunités, mais la décision du penalty a une influence directe. Je ne suis pas inquiet ou effrayé malgré ces deux dernières défaites, nous devons continuer à travailler comme ça, je n’ai aucun doute sur la qualité des joueurs », a-t-il réagit.

Pour rappel, le FC Barcelone est actuellement 12ème du championnat tandis que le Réal a repris la tête du classement.

Fabien Mbarga