Âgé de 26 ans aujourd’hui, le sociétaire de Raith Rovers FC en Ecosse, caresse le rêve d’intégrer la sélection nationale de son pays. Dans un entretien accordé à nos confrères d’Africa Top Sports, il a clairement avoué qu’il est prêt à honorer une première convocation chez les Djurtus.

Né à Dakar au Sénégal, Fernandy Mendy a quitté le continent africain à l’âge de 10 ans. Et, c’est depuis cet âge qu’il a entamé une carrière de footballeur en France. Aujourd’hui, le jeune défenseur poursuit sa carrière professionnelle au sein de Raith Rovers FC, en Scottish Championship(deuxième division en Ecosse). Au delà de l’ambition d’aller le plus loin possible avec son club, Mendy envisage de mettre son talent au service de la sélection nationale de la Guinée-Bissau.

Dans un entretien accordé à nos confrères d’Africa Top Sports, il a clairement mis en lumière la raison pour laquelle son cœur bat aujourd’hui pour la Guinée-Bissau. «Je rêve de jouer pour la Guinée Bissau car je suis Manjack. Mes parents et grands parents sont tous bissau-guinéens. C’est pourquoi je trouve qu’il est mieux de représenter ce pays. (…)  Pour moi la Guinée Bissau représente la maison, les racines et le début de tout pour moi et ma famille. Mes grands parents ont immigré au Sénégal, mes parents, en France. Mais comme il ne faut jamais oublier d’où on vient, j’estime que la Guinée-Bissau est ma maison », a-t-il noté.

Jamais convoqué en sélection nationale, Mendy a donc hâte de défendre son pays. Dans son entretien, il a saisi la balle au bond pour passer un message à Baciro Canté, l’actuel entraîneur national de la Guinée-Bissau. «Le sélectionneur national ne m’a pas encore contacté. Mais j’espère qu’il regarde le football écossais et qu’il sait qu’il y a un enfant de la Guinée Bissau, prêt à représenter son pays », a-t-il indiqué.

Le moins que l’on puisse dire est que l’ancien angévin espère que son message pourra trouver une oreille attention chez le sélectionneur national qui prépare déjà la double confrontation contre le Sénégal, comptant pour les éliminatoires de la prochaine coupe d’Afrique des nations prévue en principe au Cameroun. Une double confrontation qui lui fait déjà rêver, au point de dévoiler ce qu’il peut apporter à la sélection nationale. «J’attendrai d’être là, montrer ce que je vaux et ce que je peux apporter à la sélection. (…) Je pense apporter plus de présence athlétique dans la défense couplée d’une grosse agressivité avec une bonne qualité de relance », a-t-il expliqué.

Le dernier mot revient désormais à Baciro Candé.

Fabien Mbarga