La sélection nationale des Bleus n’a fait qu’une bouchée de son adversaire ce mercredi soir à domicile (7-1). Dans cette rencontre, Olivier Giroud a inscrit un doublé.

Dans le cadre des matches amicaux de la période FIFA, la France a affronté ce mercredi 7 octobre 2020, la sélection nationale de l’Ukraine. La rencontre qui s’est disputée au stade Saint-Denis s’est achevée par une large victoire des poulains de Didier Deschamps qui n’ont pas fait de détail face à leur adversaire du jour.

Sur le terrain, c’est le jeune Eduardo Camavinga qui a ouvert le chemin des buts à ses coéquipiers. Pour sa deuxième apparition et sa première titularisation sous le maillot tricolore, le joueur d’origine africaine s’est illustré dès la 9è minute de jeu. A 17 ans (Il aura 18 ans le 10 novembre prochain, Ndrl), il est ainsi devenu le plus jeune buteur de l’équipe de France depuis 1914. Après lui, c’est Olivier Giroud qui a fait le break à la 24è minute de jeu. Dix minutes plus tard, il est revenu à l’assaut pour inscrire un doublé. A 3-0, les Bleus ont continué de pousser. Et, ils ont été récompensés avant la pause grâce à un but contre son camp de Vitalii Mykolenko à la 39è minute.

A la reprise, c’est l’Ukraine qui est passée à l’offensive. Son sursaut d’orgueil  a d’ailleurs permis une réduction de l’écart à la 53è minute de jeu. Et, c’est Viktor Tsygankov qui a redonné espoir à ses coéquipiers par l’entremise d’une belle frappe du gauche. Mais, malheureusement, la France a repris le contrôle de la rencontre par la suite. Dès la 65è minute de jeu, Corentin Tolisso a inscrit le cinquième but des français. Son exemple a été brillamment suivi par Kylian Mbappé à la 82è et Antoine Griezmann à la 89è.

Les français ont ainsi réalisé une belle prestation avant d’affronter dans quelques jours le Portugal et la Croatie, dans le cadre de la suite des matches de la ligue des nations de l’UEFA. De quoi procurer une grande joie au sélectionneur Didier Deschamps. «On pourra dire que ce n’était pas la meilleure Ukraine, mais il faut les mettre les buts, avec cette capacité à se créer des occasions, à être efficaces malgré les changements. (…) La reprise a été plus compliquée en deuxième mi-temps, il fallait gérer l’ensemble du groupe, répartir le temps de jeu, mais c’est très bien, on enchaîne », a-t-il lancé au micro de nos confrères de TF1.

Malgré cette belle victoire, le technicien français a tenu à rester lucide et réaliste. «  Il y a beaucoup de points positifs, c’est bien, mais on ne va pas s’enflammer. Ça sera une autre histoire dimanche soir, c’est sûr », a-t-il noté.

Fabien Mbarga