Après une mésaventure en République démocratique du Congo (Rdc), tout porte à  croire que le gardien de but de 28 ans pourrait se concentrer avec pour objectif de disputer cette compétition prévue au Cameroun l’an prochain.

Loïc Feudjou devrait regagner le Cameroun cette semaine, après une mésaventure en République démocratique du Congo (Rdc). Arrivé dans ce pays quelques semaines plus tôt, en compagnie d’autres joueurs ayant disputé l’Elite One la saison dernière, pour s’engager avec l’As Vita club, le gardien de but camerounais n’a pu intégrer l’effectif de cette équipe. Pour cause, le Lion Indomptable et le club n’ont pu trouver un accord. Des indiscrétions font savoir le joueur aurait été victime d’une cabale à Kinshasa. Laquelle ne lui pas permis de s’engager avec cette équipe congolaise. Toutefois, le concerné n’a encore fait aucune sortie publique sur le sujet. En attendant d’en savoir davantage, le portier qui a disputé une partie de la saison dernière avec  l’Union sportive de Douala, va sans aucun doute revenir à la case départ.

Depuis son retour au Cameroun en 2019, Loïc Feudjou, n’a pas exclu l’hypothèse de participer au Championnat d’Afrique des nations (Chan) de football prévu au Cameroun du 16 janvier au 7 février 2021. « En me lançant, je pourrais aussi faire partie de l’équipe qui pourra jouer le Chan 2020 au Cameroun. C’est un tournoi médiatisé, il attire beaucoup de managers et beaucoup de clubs », expliquait-il en septembre 2019, au terme du tournoi de présaison Bepanda Info foot. Son éventuel retour au Cameroun après sa mésaventure en Rdc, tout porte à croire que l’ancien portier de Coton sport de Garoua (2011- 2014), pourrait se concentrer pour atteindre cet autre objectif. Même s’il ne compte pas parmi les 30 joueurs retenus par l’entraîneur-sélectionneur, Yves Clément Arroga, pour le stage préparatoire de cette compétition, rien n’exclut une éventuelle présélection du joueur de 28 ans les prochains mois. Surtout s’il est en jambes.

P. Bilong