L’information a été révélée ce jeudi 10 septembre, à l’issue de de la réunion du comité exécutif de la Confédération africaine de football (Caf).

On est désormais fixé sur les contours de la Ligue des champions féminine de la Caf. La phase finale se disputera entre 8 équipes, dont une issue du pays hôte. En effet, contrairement aux coupes africaines interclubs masculines, celle-ci se jouera dans un seul pays. Une mesure qui se comprend plus ou moins, sachant les moyens financiers plus que limiter dont disposent les clubs féminins, et le caractère encore embryonnaire de la majorité des championnats féminins africains.

Une autre équipe sera issue de la zone du dernier vainqueur de la compétition (pour la première édition, l’union zonale du pays hôte aura deux représentants), et les 6 autres représenteront chacun l’une des 6 zones de la Caf. Ces 6 derniers participants passeront préalablement par des qualifications organisées dans leurs zones respectives.

Il s’agit de l’Union nord-africaine de football (Unaf, zone 1), l’Union des fédérations ouest-africaines de football (Ufoa, zones 2 et 3), l’Union des fédérations de football d’Afrique centrale (Uniffac, zone 4), la Council for east and central Africa football association (Cecafa, zone 5), et de la Council of southern africa football associations (Cosafa, zone 6).

Une fois les 8 équipes qualifiées connues, celles-ci passeront au tirage, pour constituer 2 poules de 4 clubs chacune. Les matchs de groupes se joueront en une ou en deux phases (aller/retour) ? Quid de ceux de la phase à élimination directe ? Combien d’équipes par poule se qualifieront pour le second tour ? Voilà entre autres points qui restent à éclairer avant le début de la première édition. Par contre, on sait déjà que la compétition aura lieu chaque second semestre de l’année, à partir de 2021, comme l’a annoncé la Caf le 30 juin dernier.

GLP