En dépit d’avoir présenté un meilleur visage dans ce match 2 de demi-finale de Conférence Est, les Raptors sont désormais menés 2-0 par les Celtics.

Seconde défaite consécutive pour les Raptors de Pascal Siakam battus sur le fil la nuit dernière par Boston 99-102. Dans une rencontre à la physionomie bien différente de la précédente où les Celtics avaient dominé, l’adversité proposée par la franchise canadienne était bien plus élevée. Après un score égal 28-28 à la fin du premier quart temps, les deux formations vont à la pause avec un petit avantage pour Boston, 50-48. Mais, les Raptors avec 5 joueurs à plus de 10 points, vont signer un gros 3e quart temps qu’ils remportent en comptabilisant 10 points de plus que leur adversaire.

Dans le dernier quart, ce sont les hommes forts des Celtics qui ont fait la différence, à l’image de cette action de grande classe de Kemba Walker pour se débarrasser de Serge Ibaka et réussir le panier décisif. Il termine la partie avec 17 points, et surtout un 9/10 dans ce dernier acte. L’apport de Marcus Smart également est non négligeable. L’arrière a fait confiance à son shoot extérieur et a fait mouche en rentrant 5 tirs à 3 points/5 à trois points au début du dernier quart-temps. « J’ai toujours eu confiance, je suis comme ça. Je crois en moi-même. Les gars m’ont dit il nous faut des gros shoots, je les ai réussis. Il nous faut maintenant continuer comme ça et même encore mieux jouer, parce que c’est une grosse bagarre qui nous attend jusqu’au bout. Ils ne se laisseront pas battre comme ça », a-t-il confié à ESPN. Jayson Tatum termine meilleur scoreur des Celtics avec 34 points, 8 rebonds et 6 passes. Une efficacité qui, associée à un collectif performant, met en grosse difficulté les champions en titre.

Malgré les 17 points, 8 rebonds et 6 passes de Pascal Siakam, Toronto se retrouve déjà dos au mur. Pour ne pas vivre la même expérience que les Sixers éliminés au tour précédent, les Raptors vont devoir aller trouver les ressources pour contrer cette adversité, comme ils ont su le faire par le passé en déjouant tous les pronostics et en remportant le titre l’année dernière. La rencontre 3 est programmée dans la nuit du 3 septembre.

Russel Ngalle