Ce samedi à Wembley, Arsenal a remporté le traditionnel trophée inaugural de la saison en Angleterre qui oppose depuis 1990 le vainqueur de la Premier League à l’équipe qui a remporté la FA Cup. Les Gunners peuvent une fois de plus remercier leur capitaine Pierre-Emerick Aubameyang, héros de cette rencontre.

Mikel Arteta porte décidément chance aux Gunners. Depuis son arrivée en tant que coach, Arsenal goute de nouveau aux joies des titres. Moins d’un mois après la FA Cup, les troupes du technicien espagnol ont soulevé cet après-midi le Community Shield qui ouvre la saison en Angleterre, face à Liverpool.

Dans une rencontre assez fermée, où ils sont pourtant assiégés en début durant les premières minutes, ce sont les Gunners qui ouvrent le score, sur un nouvel exploit de l’inévitable Aubameyang. On joue la 12e minute lorsque le capitaine excentré côté gauche repique dans l’axe et déclenche une frappe qui trompe Alisson.

Le champion d’Angleterre repart à l’abordage pour tenter de revenir à la marque, malheureusement, les attaquants de Liverpool se montrent peu inspirés, à l’image de Sadio Mané qui bute devant le gardien londonien en tout début de seconde période. Il faut attendre la 72e minute, après un triste bilan d’un seul tir cadré en 11 tentatives pour voir les Reds revenir à la marque. Takumi Minanimo qui venait d’entrer en jeu profite d’un cafouillage dans la défense d’Arsenal pour marquer du plat du pied. Malgré les protestations d’Arsenal, le but est bien validé par l’arbitre.

Au bout du temps réglementaire, les deux équipes sont à égalité. Pas de prolongations dans ce match inaugural de la nouvelle saison, le titre s’est donc joué aux tirs au but. Après deux tentatives réussies des deux côtés, Webster, 3e tireur de Liverpool trouve la barre sur sa tentative et donne l’avantage aux Gunners qui ne manqueront pas leurs deux derniers tirs au but. Aubameyang marque le 5e penalty et offre à Arsenal le 16e Community Shield de son histoire, succédant à Manchester City qui s’était adjugé l’édition précédente.

Russel Ngalle