Albert Roger Milla, Joseph Antoine Bell et compagnie ont finalement reçu les clefs de leurs logements. La cérémonie organisée à cet effet s’est déroulée ce jeudi au palais polyvalent des sports de Yaoundé(PAPOSY).

Fini les jérémiades ! Alors que beaucoup s’attendaient à vivre une situation de boycott de la cérémonie organisée conjointement par le patron des sports et le ministre de l’habitat, les lions indomptables du mondial 1990 en Italie sont revenus à de meilleurs sentiments, en acceptant de recevoir les clefs de leur appartement respectif.

Au palais polyvalent des sports de yaoundé, Roger Milla et certains de ses anciens coéquipiers étaient bel et bien présents, au point de ne pas bouder le plaisir d’entrer, en fin, en possession de ce qui leur a été promis il y a 30 ans aujourd’hui. « En 90, nous avons eu un don et nous le recevons aujourd’hui. On ne va donc pas le diluer dans un autre contexte que celui là. Je souhaite que les uns et les autres ne le prennent pas d’une autre manière. Pour moi, c’est un très grand symbole et pour la jeunesse camerounaise. Il faut que la jeunesse sache que chaque fois que vous avez posé un acte dont le peuple est content, vous recevriez toujours une reconnaissance », a expliqué Bertin Ebwelle, le président du collectif des anciens lions indomptables du football(CALIF).

Sur les 22 bénéficiaires concernés par ce don du président de la République, Paul Biya, 15 ont choisi des logements situés à Olembé dans la capitale. Les sept autres ont préféré ceux de la ville de Douala et notamment à Mbanga-Bakoko. Si l’on se réfère aux informations glanées sur le terrain lors de la visite (la veille de la cérémonie, Ndrl) de la maison témoin au camp Sic d’Olembe, ces logements sont  de type T4 et composés de trois chambres, d’un salon, d’une cuisine, de deux douches et d’un balcon. Ceci dans un standing plus ou moins appréciable.

Pour la ministre de l’habitat, Célestine Ketcha Courtès, cette cérémonie a été une occasion rêvée pour saluer une fois de plus, à juste titre, cette récompense du chef de l’Etat. «Le président de la République est un homme constant, un sage constant, fidèle à ses paroles. Et donc pour moi, c’est un moment de pur bonheur en tant qu’ancienne président d’un club de football de vivre ce moment magique dans la vie d’un joueur qui a mouillé le maillot, qui a porté l’image de son pays et qui est récompensé. Ce message du président de la République est un ralliement des fils et filles du Cameroun pour la paix, pour l’amour et surtout pour le travail », a-t-elle indiqué dans son discours de circonstance.

Fabien Mbarga