Eric Mbacha a honoré le drapeau national en remportant la troisième édition de cette compétition. Il a réussi cet exploit en 2h24’.

Organisé en Finlande en Europe du nord, le troisième marathon d’Helsinki est entré dans les annales ce samedi 22 août 2020. A l’heure du bilan, on note cette belle prestation du camerounais Eric Mbacha. Le natif de Mbot dans le département du Donga-Mantung, région du nord-ouest  a devancé tous ses concurrents et s’est hissé au bout du compte sur la plus haute marche du podium. Sur un itinéraire « pittoresque et relativement plat » de 42 km, il a réalisé un temps de 2h 24 minutes et 40 secondes. « Je suis de retour. J’ai gagné le marathon de Finlande d’Helsinki ce matin sur les années 02:24’40.Qu’est-ce qu’il y a ensuite », a-t-il écrit sur sa page Facebook, en guise de satisfaction.  

Son mérite dans cette course est d’avoir creusé de manière plus ou moins considérable, l’écart entre lui et son poursuivant immédiat. On note ainsi un écart de plus de six minutes entre lui et Oscar Holmström. Le finlandais qui est arrivé à la deuxième position a terminé le marathon avec un chrono de 2h30’45’’. Derrière lui, le podium a été complété, dans le tableau masculin, par un athlète grec. Il s’agit notamment de Theodoros Antonatos. Il a franchi la ligne d’arrivée après 2h32’38’’.  

A côté des messieurs, les dames se sont également illustrées au cours de cette compétition. On a ainsi assisté à une domination finlandaise. Anna-Stiina Erkkilä a occupé la première marche du podium avec un temps de 3h06’32’’. Derrière elle, sa compatriote Emma Storvall qui a remporté l’édition de 2019 a bouclé la course en 3h08’07’’. De son côté, Minna Lahtinen a occupé la troisième place avec un temps de 3h19’34’’.

Il convient de souligner que ce marathon s’est déroulé dans un contexte particulier marqué par un respect strict d’un ensemble de  mesures de restriction. Le comité d’organisation s’est ainsi déployé sur le terrain à travers un certain nombre d’actions. On note par exemple la répartition des participants en groupes de départ. Au niveau de la zone de départ et d’arrivée, il y avait plus d’espace que d’habitude. Les participants avaient par ailleurs l’obligation d’éviter de se regrouper de manière trop étroite au niveau des sas de départ. Lesquels sas ont été conçus avec suffisamment d’espace.

Pour rappel, Eric Mbacha s’est refugié en Finlande depuis quelques temps déjà. Sur le plan national, il est triple vainqueur de l’ascension du mont Cameroun et notamment en 2011, 2014 et 2019.

Fabien Mbarga