C’est la promesse faite par le boxeur hier en conférence de presse, à quelques jours de leur combat  prévu le 29 août prochain à Douala.

Le combat qui oppose Francis Ngannou à Hoga est très attendu. Le choc entre les deux hommes prévu le 29 août prochain à Douala, à la faveur de la soirée de gala des champions, est au centre de toutes les conversations. Il va mettre aux prises, un boxeur de renommée internationale à un humoriste bien connu de la scène artistique camerounaise. A quelques jours de ce duel, l’heure est aux dernières révisions. Mais, Francis Ngannou, croit déjà connaître le sort qu’il réserve à son adversaire. En conférence de presse hier à Douala, The Predator, comme l’ont surnommé ses fans, a promis d’attacher Hoga sur le ring.

« En ce qui concerne ma technique pour battre Hoga. C’est vrai qu’on vient de la même école. Mais ses techniques sont très limitées. C’est un grand frère que j’aime beaucoup. Je l’ai beaucoup admiré par le passé, avant qu’il ne devienne mon adversaire. Mais là, je pense que j’aurais besoin de mettre en place quelques techniques de neutralisation. Je vais attacher Hoga  sur le ring et il va taper les mains comme moi. Je ne veux pas le mettre K.O. Je vais juste le neutraliser le tour ci. C’est ma pointure comme on le dit souvent.  Ça va prendre du temps. Je veux bien me rouler sur lui. Je vais le torturer », a promet le boxeur.

De son côté, Hoga, surnommé « La Muraille », par ses fans, joue la carte de la prudence. L’humoriste ne souhaite pas livrer ses cartes. Il préfère attendre le jour-j. Le combat entre les deux hommes est parti d’un défi lancé par Hoga le 10 mai 2020. C’était au lendemain de la victoire du boxeur sur Rozenstruik, en dix-sept au cours d’une réunion organisée par l’Ultimate fighting championship (UFC). Dans une vidéo qu’il a faite, Hoga visiblement frustré par la victoire rapide de Francis Ngannou, sur son adversaire, promettait de relever le défi. «  La première vidéo que j’ai vu était celle de Hoga. Elle était intéressante. Il avait l’air sérieux. Je pense qu’il avait des gants. Il était en plein échauffement et il avait fait des promesses. On aurait dit qu’il boxe », explique Ngannou. Tout va se décider sur le ring.

P. Bilong