Absent lors des 4 premiers matchs de Houston Rockets, le Camerounais a disputé quelques minutes lors des 2 dernières rencontres de l’équipe, en NBA (Ligue nord-américaine de basketball). Le retour de Luc Mbah a Moute dans la rotation semblait pourtant peu probable aux yeux de son entraîneur.

Les choses semblent s’améliorer pour Luc Mbah a Moute. Resté spectateur pendant les 4 premières sorties de sa franchise (depuis le retour de la compétition le 1er août dernier, après sa suspension pendant plus de 4 mois, à cause de la pandémie de Covid-19), le géant de 2,03 mètres a eu du temps de jeu lors des 2 derniers matchs. Il a d’abord disputé 5 minutes pendant la victoire contre Sacramento Kings (129-112), avant de monter à 7 minutes lors de la défaite contre San Antonio Spurs (105-123).

Malgré un temps de jeu qui reste pour le moment insignifiant, cela augure tout de même des lendemains meilleurs pour le joueur de 33 ans. En effet, pas plus tard que le 27 juillet dernier, son coach affirmait qu’il était peu probable pour lui d’entrer dans sa rotation. « En réalité, si personne ne se blesse, et que tout le monde joue bien, je ne sais pas (si Mbah a Moute jouera, ndlr). Où les choses sont, ça va être difficile de gagner du temps si tout reste pareil », confiait Mike D’Antoni au site américain « Houston Chronicle ».

Un avis justifié par la préparation tronquée du dossard 12 des Rockets. Positif à la Covid-19, Mbah a Moute avait logiquement était contraint à se confiner, manquant ainsi le début du stage de reprise de sa formation. Du fait de ce retard, le Camerounais n’a pas pu être évalué en groupe. « Jusqu’à présent, il s’est concentré sur les entraînements individuels, et le jeu en tête-à-tête ou à deux », affirmait « Houston Chronicle ».

Malgré ses chances réduites, de bousculer la hiérarchie avant la fin de cette saison, son manager n’excluait rien. « Nous l’examinerons autant que possible, sans perturber ce que nous avons. Ce sera une question ouverte pendant un certain temps », promettait monsieur D’Antoni. Promesse faite, promesse tenue. Mais avec seulement 2 points et 1 rebond en 2 apparitions, le compatriote de Pascal Siakam et Joel Embiid a-t-il convaincu son coach ? Confirmation ce soir contre Indiana Pacers.

GLP