Plusieurs anciens footballeurs et autres acteurs du sport n’ont pas manqué de dire un mot suite au décès de l’ancien capitaine des lions indomptables. Même l’argentin Diego Maradona s’est souvenu de ce grand défenseur qui a marqué les esprits durant le mondial 90 en Italie.

Il reste indomptable ! Même s’il a quitté le monde des vivants le 31 juillet dernier, Stephen Tataw rayonne dans les mémoires comme un soleil au zénith. Et, personne ne l’a visiblement oublié. Du moins, pour le moment. Au point où, sur la toile et dans les colonnes de certains tabloïds, plusieurs anciens footballeurs se succèdent. Chacun, à sa manière, vient faire ses adieux à ce redoutable défenseur qui vient de tourner le dos aux pelouses de manière définitive.

Parmi eux, il y a Joseph Antoine Bell, son ancien coéquipier de la sélection nationale. Celui qui est consultant sportif aujourd’hui se souvient notamment des titres qu’il a remporté aux côtés de son ancien capitaine. « Les souvenirs se bousculent. Ceux de la CAN remportée ensemble au Maroc en 1988, de la Coupe du monde en Italie 2 ans plus tard… Adieu capi», a-t-il confié.

De son côté, Rigobert Song se souvient encore, comme si c’était hier, du caractère bien trempé du champion d’Afrique 1988. «C’était lui le capitaine et il avait une certaine personnalité à lui. Il parlait peu. Il n’était pas forcément le meilleur joueur de l’équipe, mais nous avons appris auprès de lui », a-t-il expliqué à la Gazette Olympique. Et d’ajouter : « J’ai été capitaine des lions indomptables parce que j’ai copié Stephen Tataw. Il était un leader qui ne parlait pas beaucoup, qui ne faisait pas de choses extraordinaires sur le terrain, mais qui marquait sa personnalité par des actes. Il m’appelait capitaine et moi je lui disais, non, c’est vous le capitaine. »

Bien au delà des frontières du Cameroun, beaucoup se souviennent encore des tacles et la rigueur de l’ancien sociétaire du Tonnerre Kalara club(TKC). Le cas patent de l’argentin Diego Maradona qui l’a connu durant la coupe du monde de 1990 en Italie. « Il y a 30 ans, avec Stephen Tataw, capitaine des Lions Indomptables du Cameroun, lors du Mondial de 1990. Mes respects à ta famille, repose en paix », a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

Même le politologue Eric Mathias Owona Nguini est monté au créneau. Grand amoureux de football, il n’a pas hésité à ressasser quelques séquences saisissantes de la carrière de Tataw. «Il vint au Tonnerre Kalara Club, un géant issu de Cammark de Kumba. C’était Eta Stephen Tataw. Ce milieu défensif avait une grande puissance d’abattage qui lui valut le grand honneur d’entrer dans la tanière entre 1987 et 1988. Il fut alors de la grande expédition de la Can 1988 au Maroc où il révéla à l’Afrique, ce jeu fait de détermination et de puissance », a-t-il souligné.

Pour rappel, Tataw Stephen est mort de suite de maladie à l’âge de 57 ans. Il n’aura malheureusement pas la chance de vivre la prochaine que CAN que son pays va organiser en 2022. Tout ça à cause d’une histoire de glissement.

Fabien Mbarga