Le président du comité local d’organisation de la CAN et du CHAN au Cameroun s’est rendu à Olembé pour évaluer le niveau d’avancement de construction du complexe. Il annonce que le chantier rentre dans sa phase finale.

Le ministre des Sports et de l’Education physique le Pr Narcisse Mouelle Kombi a procédé cet après-midi du 23 juillet à la visite du chantier de construction du complexe sportif d’Olembé. Au cours de cette nouvelle descente sur le terrain qui intervient près d’un mois après la dernière visite, le patron du COCAN a pu se rendre compte de la mue permanente de ce complexe de 60 000 places qui trouve peu à peu sa forme finale, avec notamment la façade avant du stade composée de briques, ou encore les salles de la pose des pupitres dans les zones commentateurs. « Nous avons relevé par exemple la piste d’athlétisme qui prend véritablement corps. Nous avons relevé le remontoir principal, l’esplanade d’accueil qui est presque intégralement bétonné. La façade principale du stade a été décorée, de même nous notons que des éléments de fonctionnalité très importants auxquels tiennent particulièrement la CAF et la FIFA, à l’instar des pupitres destinés aux journalistes se mettent progressivement en place. » Pour le ministre, on peut considérer que les travaux qui évoluent selon le chronogramme, rentrent dans leur phase finale. « Nous sommes résolument dans une phase du début de la fin des travaux dans ce très important complexe sportif, dont la réalisation est particulièrement suivie par le président de la République Son Excellence Paul Biya. »

En juin dernier, le vice-président des Opérations internationales chez MAGIL avait indiqué que l’accent était mis sur les infrastructures du Complexe destinées à recevoir la CAN, en l’occurrence le stade principal et ses deux annexes. Il prévoyait des délais rallongés pour la fin des travaux qui étaient alors évalués à 87% de taux de réalisation pour le stade et à 90% pour les annexes. Ils  sont fixés au mois de novembre 2020. L’attitude n’est donc pas au relâchement du côté d’Olembé, alors que la CAN dont le match d’ouverture devrait se jouer dans ce stade a été reporté d’un an par la CAF, soit en janvier 2022.

 

Russel Ngalle