Dans l’édition de la semaine de France Football publiée ce 21 juillet, Éric Maxim Choupo-Moting parle de son rôle au PSG, qui pour lui va au-delà du simple statut de remplaçant.

Alors que son contrat avec le club parisien s’achevait en juin dernier, Eric Maxim Choupo-Moting a finalement prolongé pour deux mois et peut ainsi poursuivre l’aventure en Ligue des Champions avec Paris. Un nouveau rebondissement pour le joueur qui n’avait pas été retenu pour la seconde partie de la compétition en janvier dernier. Mais le départ de Cavani a rebattu les cartes, Choupo est de nouveau dans le game, même s’il est conscient que son statut dans un effectif,  qui compte parmi les meilleurs joueurs du monde, ne lui laissera que très peu de place pour s’exprimer. «C’est le rôle que j’ai ici. Ce n’est pas du tout un problème. La plupart des matches, je suis remplaçant mais je ne me vois pas seulement comme un remplaçant. Je fais partie de l’équipe. Si je joue seulement vingt minutes, je suis content car je contribue, j’aide l’équipe à avoir trois points. Il y avait la situation avec Icardi et Cavani. On a dit : Cavani est devenu remplaçant. Mais, attends, c’est difficile. Le coach peut mettre seulement quatre joueurs devant, ou trois, selon le système. Et s’il met Neymar, Mbappé, Di Maria, est-ce que les autres devraient être fâchés ? Non. C’est important d’accepter ça et de ne pas avoir d’états d’âme.»

La preuve, il a parfaitement su se fondre au milieu de cette constellation de stars et est considéré comme l’un des joueurs les plus appréciés du vestiaire parisien. «Au début, quand je ne les connaissais pas bien, c’étaient des stars. Après deux semaines ici, c’étaient des coéquipiers et même des amis parce qu’on s’entendait très bien, qu’on rigolait ensemble. Et puis, ils m’ont très bien intégré aussi. C’était facile pour moi. Dans ma tête, le mot “star” n’était plus là. (…) Pour moi, on a des joueurs qui font partie des cinq meilleurs du monde. Mais, quand on est ensemble, on ne pense pas à ça. C’est normal. On parle et on blague ensemble, et ce n’est plus quelque chose d’extraordinaire. On est comme des amis.» Dans cet entretien accordé à France Football, l’international Camerounais est revenu sur une anecdote avec les deux Argentins  du PSG, qui traduit une fois de plus le bel état d’esprit et l’intégration réussie du capitaine des Lions. « Leo Paredes et Icardi se sont fait tatouer des lions. Alors je leur dis : “Eh, mais en Argentine, il n’y a même pas de lions. Est-ce qu’il y en a ? Non ! Alors pourquoi tu t’es tatoué un lion ? Nous, on est les Lions Indomptables au Cameroun ! Et je n’ai même pas le lion”. Il y a toujours des choses à partager.»

Eric Maxim Choupo-Moting s’est montré à son avantage avec deux magnifiques buts inscrits vendredi dernier en match de préparation. De bon augures avant le rendez-vous contre l’Atalanta Bergame.

 

Russel Ngalle (Source France Football)