Le Torino s’est imposé contre Brescia (3-1) ce mercredi 8 juillet 2020, lors de la 31e journée du championnat italien. Une victoire qui permet au club de Nicolas N’koulou de mettre fin à 3 défaites consécutives, et à se tenir à bonne distance de la zone de relégation.

 

Les choses semblaient plutôt mal embarquées pour les taureaux. Alors que N’koulou et ses coéquipiers dominent la partie, comme le démontrent les deux frappes de Simone Verdi à la 7e et à la 13e minute (l’une sur la barre transversale, l’autre déviée en corner par le gardien de Brescia), ils se font surprendre à la 21e minute. Sur une tentative de transversale de Brescia, contrée par un joueur du Torino, Ernesto Torregrossa bénéficie d’un contre favorable, et bat Salvatore Sirigu d’un ballon piqué (1-0).

C’est sur ce score que les deux équipes se séparent à l’issue de la première mi-temps, malgré les nombre assauts de Brescia. A la pause, Moreno Longo trouve le bon discours pour remobiliser ses hommes. Les résultats ne se font d’ailleurs pas attendre au retour des vestiaires. A la 48e minute, Soualiho Meïté trouve l’intraitable Verdi dans la surface de réparation. Après un contrôle du genou, l’Italien enchaîne d’une demi-volée. Sa frappe est déviée par Ales Mateju, qui marque contre son camp (1-1).

Le Torino multiplie les offensives, mais peine à les concrétiser. Néanmoins, l’omniprésent Verdi s’illustre une fois de plus 10 minutes après l’égalisation. Son tir est cette fois encore contré, mais Andrea Belotti qui a bien suivi, place un coup de tête et propulse le ballon au fond des filets (2-1). A moins 4 minutes de la fin du temps règlementaire, Meïté récupère une balle dans le camp adverse, et frappe des 25 mètres. Jesse Joronen renvoie le ballon sur Simone Zaza, qui corrige l’erreur du gardien de Brescia (3-1).

Avec cette victoire, N’koulou et ses camarades mettent fin à une série de 3 défaites. Avec désormais 34 points, le Torino passe provisoirement de la 16e à la 14e place. L’équipe de Turin compte dorénavant 7 points de plus que le 1er relégable, et reste à bonne distance de la zone rouge. Mais à moins 7 journées de la fin de la Serie A, le maintien est loin d’être assuré.

GLP