Hassan N’dam, boxeur professionnel se lance à 36 ans dans une carrière d’arts martiaux mixtes (MMA). Au micro de RFI, il donne quelques raisons qui l’ont poussé vers ce nouveau challenge.

 

Le boxeur qui avait défendu les couleurs du Cameroun aux Jeux olympiques de Rio a entamé depuis peu sa reconversion dans les arts martiaux mixtes, en signant un contrat avec la ligue de MMA ARES FC. Sa passion pour les disciplines de combat et sa quête de nouveaux challenges l’ont poussée à se lancer dans cette nouvelle aventure. « Au départ, le MMA, pour moi, c’était un sport assez brutal et dangereux », explique l’ancien champion du monde. Mais un ami lui a permis de jeter un regard nouveau sur la discipline. « Un jour, mon ami Vincent Parisi a voulu m’y initier. J’ai essayé et j’ai alors découvert plein de choses, notamment que le MMA était bien différent de ce que je m’imaginais. En boxe, lorsqu’on a le dos à terre, on n’a plus rien à faire. Alors qu’en MMA, lorsque tu es tombé, il faut continuer à te protéger ou trouver une nouvelle stratégie. De nouveaux arts prennent alors le relais : la lutte, le jiu-jitsu, le grappling. Lorsqu’on combat debout, on n’utilise pas que les poings. On peut aussi te choper les jambes. J’ai trouvé ça tellement excitant ! J’ai alors dit à Fernand que je reviendrai, à la fin de ma carrière. C’est ce que j’ai décidé de faire, aujourd’hui.

Le pugiliste de 36 ans reconnait par ailleurs que l’exemple de Francis Ngannou l’a encouragé à embrasser cette nouvelle discipline. « Francis Ngannou est un super grand champion. Je l’ai connu en 2013, lorsqu’il débutait au MMA Factory. Sept ans plus tard, sa carrière pris beaucoup d’ampleur, il a apporté beaucoup de plaisir, a remporté beaucoup de distinctions et a gagné beaucoup de combats. Donc, on peut aussi dire que c’est une source d’inspiration pour quelqu’un comme moi. Quelqu’un qui, à 36 ans, se dit qu’en 4, 5 ou 6 années, on peut faire plein de bonnes choses et prendre du plaisir, après une carrière en boxe déjà bien accomplie. »

Au sujet de son premier combat, Hassane N’dam donne rendez-vous en fin d’année pour un premier test. « On a prévu 18 mois de préparation, d’entraînements, d’initiations… Donc, jusqu’en novembre 2021. Récemment, j’ai effectué deux séances d’entraînement avec Ciryl Gane [combattant français de MMA]. Dès ma deuxième session, Fernand Lopez était déjà en train de me préparer un combat pour décembre. »

 

Russel Ngalle