A l’arrêt depuis plusieurs mois, les compétitions africaines de Handball pourraient faire leur retour dès le mois de novembre. La CAN féminine que devait abriter le Cameroun en fin d’année est reportée en mars 2021.

 

La CAHB (Confédération africaine de handball) a tenu en fin de semaine dernière son Comité Exécutif. Les échanges portaient principalement sur la reprogrammation des compétitions et autres activités qui devaient avoir cours en 2020, année riche en termes d’épreuves puisqu’en dehors des Jeux olympiques ou de la Coupe du monde junior, devaient se tenir sur le plan continental la coupe des Clubs Champions, la CAN Cadets et Juniors, la CAN Seniors Dames.

Le nouveau calendrier des compétitions africaines a été dévoilé hier lundi, certaines compétitions ont été décalées à l’année prochaine pour all. Ainsi, la CAN féminine que devait accueillir le Cameroun du 2 au 12 décembre 2020 a été renvoyée en 2021, du 11 au 21 mars 2021. La Confédération reste néanmoins ouverte à d’autres éventualités. Le Championnat d’Afrique des clubs vainqueurs de Coupe se tiendra un mois plus tard à Alger, du 14 au 23 avril 2021.

Les premières compétitions continentales après l’avènement du Covid-19 auront lieu au mois de novembre, soit du 13 au 22, à l’occasion du Championnat d’Afrique des clubs champions qui se tiendra au Caire en Egypte. En décembre, se tiendront le Championnat d’Afrique des nations juniors masculins, du 12 au 19 à Casablanca et dans la foulée, le Championnat d’Afrique des nations cadets masculins du 20 au 26 décembre, dans la même cité marocaine.

Handball : La FIH dévoile les nouvelles dates des compétitions

En vue de la reprise des activités physiques, la CAHB a mis sur pied un protocole pour favoriser le retour imminent à la compétition des handballeurs, à l’arrêt depuis plus de 4 mois, malgré le programme individuel suivi par la plupart à domicile. La CAHB recommande à tous les acteurs de la discipline, joueurs mais aussi arbitres et même dirigeants de se soumettre à un test systématique de COVID-19  ou à une évaluation du dosage des marqueurs de souffrance du muscle cardiaque, car une étude de chercheurs en cardiologie a montré une augmentation de 1 000 à 10 000 des marqueurs de souffrance du muscle cardiaque chez les sujets atteints de Coronavirus.

En outre la Confédération préconise une reprise graduelle de l’activité physique de façon à atteindre la capacité maximale habituelle au bout d’un mois. Elle recommande aux clubs et sélections nationales de soumettre tous leurs membres à un formulaire de questions axées sur les symptômes de la maladie mais aussi sur les symptômes d’atteinte cardiaque. Enfin, pour ceux qui ont souffert du Covid-19 et qui ont recouvré la santé, d ne pas reprendre l’activité sans l’avis préalable d’un cardiologue du sport.

 

Russel Ngalle