Le lion indomptable piaffe déjà d’impatience quelques jours après son dernier exploit le 9 mai dernier contre le Surinamien. Dans un entretien accordé à nos confrères de RFI, il n’a pas cacher sa frustration vis à vis de l’UFC qui tarde à organiser son combat contre l’Américain Stipe Miocie qui détient actuellement la prestigieuse ceinture de champion des poids lourds.

 

Beaucoup de camerounais gardent encore en souvenir le dernier exploit de Francis Ngannou en arts martiaux mixtes(MMA). Le 9 mai 2020 en effet, the predator, comme l’appellent affectueusement ses fans, s’est débarrassé de manière expéditive de son adversaire des poids lourds, Jairzinho Rozenstruik. En 20 secondes seulement, il a administré un KO mémorable à son adversaire. Passé cet épisode, le camerounais scrute déjà le ciel dans l’espoir d’avoir bientôt de quoi se mettre sous la dent. Dans un entretien accordé à nos confrères de RFI, il a affirmé être préoccupé par le sort que lui réserve l’avenir, dans le cadre de son activité professionnelle. “La pression est redescendue. Là, je reviens à mon quotidien où la question récurrente est: c’est quoi la suite?”, a-t-il lâché dans un premier temps. Par la suite, il a ajouté: ” Cette victoire n’a pas empêché ma petite frustration qui est de savoir quelle est vraiment ma position chez les lourds. Il faut rappeler que ce combat était en quelque sorte un truc que l’UFC voulait me mettre sur la gueule pour me distraire. Parce que ce que j’attendais vraiment à savoir un combat pour le titre, ils ne comptaient pas me le donner tout de suite”.

La frustration de Ngannou peut bien se comprendre puisqu’il ne dispose d’aucun calendrier de combats pour le moment. Ce qui est d’ailleurs très difficile à vivre pour lui. Néanmoins, il y a une lueur d’espoir qui n’est autre que son combat avec Jon Jones, qui est depuis quelques jours annoncé à grand renfort de tapage médiatique. Mais qu’en est-il exactement ? “Pour l’instant, c’est juste qu’on s’échauffe un peu. Lui, il a émis l’idée de passer dans la catégorie de poids lourds. Et, je sais que s’il passe dans cette catégorie, ce sera pour combattre directement pour la ceinture ou un truc comme ça. Ce serait pour prendre ce qui, à mon avis me revient légitimement. Il faut qu’il se fasse passer dessus d’abord. Pour l’instant, on est juste en train de se titiller un peu. Mais je pense que le combat aura lieu coûte que coûte. Peut-être pas maintenant, mais à l’avenir oui”, a-t-il expliqué. Reste que l’optimisme de Ngannou est loin d’être partagé par l’Ultimate Fighting Championship(UFC). A la vérité, Dana White, le patron de cette instance à récemment réagi au sujet de ce combat. Il a ainsi lancé, d’un ton ironique: ” je ne sais pas, parfois les gens parlent pour parler “.

Cette situation est donc de nature à faire grandir davantage la frustration du lion indomptable. Lui qui attend jusqu’à ce jour d’avoir une nouvelle chance de combattre pour la prestigieuse ceinture de champion des poids lourds. On se souvient qu’en janvier 2018, il avait essuyé un revers de l’American Stipe Miocie. Et, depuis, l’UFC prend tout son temps pour programmer une nouvelle confrontation entre le tenant du titre et le fauve camerounais. Entre temps, l’UFC a opté pour des affrontements entre Stipe et son compatriote Daniel Cormier, sous la forme d’une trilogie. En novembre 2018, Cormier a gagné le premier combat entre les deux américains. En août 2019, Stipe a pris sa revenge. Et depuis, plus rien. Entre temps, un troisième combat entre les deux américains est attendu. Ce qui prolonge de manière logique l’attente insoutenable de Ngannou. ” Le problème c’est que l’UFC fait ce qu’elle veut. Il n’y a pas de règles ou de justice. Toi, en tant qu’athlète, tu ne peux que suivre. A mon avis, après ma victoire contre Junior Dos Santos en juin 2019, j’aurais dû combattre pour le titre. Mais, ils ont dit: attendons de voir l’issue du combat contre Stipe et DC… Quand est-ce qu’on va s’arrêter ? Ça fait presqu’un an qu’on parle d’un troisième acte. Jusqu’ici, on a toujours pas de date”, s’est-il offusqué.

Il faut dire que Ngannou espère bien affronter l’actuel roi des poids légers, Jon Jones. Son objectif au cours de ce combat est de gagner une belle somme.

 

Fabien Mbarga