Le Camerounais a battu son adversaire, en 20 secondes au cours d’un combat de poids lourds samedi, 9 mai 2020.

 

Le combat qui a opposé Francis Ngannou à Jairzinho Rozenstruik a duré moins d’une minute. Le Camerounais n’a pas attendu longtemps, pour terrasser son adversaire en 20 secondes. Après l’avoir coincé à un coin de ring, Francis Ngannou a multiplié des offensives qui ont eu raison de son adversaire dès le  premier round, au cours de la réunion organisée à huis clos par l’Ultimate Fighting Championship (Ufc) samedi, 9 mai 2020.

Le Camerounais a réalisé le K.O le plus rapide de sa carrière. La performance de Francis Ngannou a d’ailleurs suscité des encouragements à travers le monde. L’ancien boxeur Mike Tyson, compte parmi les téléspectateurs séduits par Ngannou. L’Américain a qualifié l’exploit du Camerounais «retentissant» et «vicieux». Mike Tyson, pense d’ailleurs que Francis Ngannou, actuel numéro deux de l’Ufc, obtiendra le  prochain titre de champion des poids lourds de l’Ufc, la compétition la plus important de la Ligue des Arts martiaux mixtes (Mma).

Le combat entre les deux hommes s’annonçait pourtant difficile, dans un contexte marqué par la pandémie du Coronavirus. Quelques jours avant la confrontation, Francis Ngannou, avait déjà défini les contours de ce challenge dans lequel, il disait avoir tout à perdre. « C’est un combat seulement pour conserver mon classement. Si je l’emporte, ça ne me propulse pas plus haut. Une victoire ne m’apportera rien de plus. Je n’ai pas eu le choix d’accepter. Ce n’est pas le combat auquel je m’attendais», indiquait le Cameroun au journal de Montréal. A 33 ans, Francis Ngannou, combat dans la catégorie des poids lourds en Ligue des Arts martiaux mixtes (Mma). Depuis qu’il est, le natif de Batie, dans la région de l’Ouest, totalise déjà dix-huit combats. Avec quinze victoires et seulement trois défaites, Francis Ngannou, surnommé « The Predator », caresse le rêve de devenir le meilleur de sa catégorie en Mma.

 

P. Bilong