A la demande de la République démocratique du Congo, la compétition a été reprogrammée du 19 au 28 août. On l’a appris ce jeudi 7 mai 2020, à travers un communiqué du conseil d’orientation du CIJF.

 

Fini le suspens! La 9e édition des jeux de la francophonie, n’aura plus lieu à Kinshasa du 23 juillet au 1er août 2021, comme initialement annoncé. Si le pays hôte de la compétition reste la République démocratique du Congo (RDC), le calendrier de ce grand rendez-vous a été revu. On l’a appris par le truchement d’un communiqué rendu public ce jeudi 7 mai 2020, par le conseil d’orientation du comité international des jeux de la francophonie (CIJF). Ce dernier nous renseigne à juste titre que la compétition a été reportée en 2022, et notamment du 19 au 28 août. Il n’y aura donc pas d’annulation de cette 9e édition comme beaucoup ont tôt fait de le penser. “Il n’y a aucune raison d’annuler les jeux. selon le calendrier, tout allait bien. Nos équipes à la francophonie et la République démocratique du Congo avaient déjà commencé le travail et ce n’est donc qu’un report”, a clairement souligné Louise Mushikiwabo, la secrétaire générale de l’organisation internationale de la francophonie (OIF).

Il faut bien noter que ce report n’a pas été fait au hasard. En effet, il a été demandé par le pays organisateur. On se souvient à ce sujet que le ministre d’État, ministre de la coopération, intégration régionale et francophonie, Pépin Guillaume Manjolo avait adressé une correspondance à la secrétaire générale de l’OIF, pour demander le report de cette compétition, après consultation du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi. La principale raison évoquée était le fait que la nouvelle programmation des jeux olympiques( du 23 juillet au 8 août 2021) coïncidait avec le premier calendrier de ces jeux. Le conseil d’orientation du comité international des jeux de la francophonie qui s’est réuni en session extraordinaire, le mercredi 6 mai 2020, aux formats experts, sous la présidence du Canada et en présence de 18 représentants d’États et gouvernements membres au titre du sport et de la culture, a donc réglé cette situation; en recommandant au conseil permanent de la francophonie d’entériner le report de ces jeux aux dates du 19 au 28 août 2022. Cette décision apparaît d’ailleurs comme un ouf de soulagement pour la RDC qui dispose désormais de plus de temps pour préparer ce rendez-vous placé sous le signe de la solidarité, la diversité et de l’excellence. Dans ce sillage, le conseil d’orientation du CIJF a “encouragé la RDC à poursuivre les efforts dans les préparatifs, afin de tenir les délais requis et garantir la tenue des IXes jeux de la francophonie aux nouvelles dates proposées”.

Pour rappel, les jeux de la francophonie sont une compétition multisports et un ensemble de concours culturels, en épreuves individuelles ou par équipes, organisés tous les quatre ans, depuis 1989. Ce rendez-vous a plusieurs objectifs. On peut noter entre autres: la promotion de la langue française; la promotion de la paix et le développement à travers les rencontres et les échanges entre jeunes francophones; la relève sportive francophone en vue de sa participation à d’autres grands événements sportifs et la découverte de l’originalité des cultures francophones, dans leur diversité. En 2017, c’est la Côte d’Ivoire qui a organisé la compétition à Abidjan en présence de 43 pays participants. La RDC a hérité de l’organisation de cette 9e édition en 2019, suite au désistement du Canada(nouveau Brunswick), initialement choisi en avril 2016.

 

Fabien Mbarga