Le Kenya et l’Angola ont annoncé que leurs compétitions déjà interrompues à cause de la pandémie, ne reprendront pas.

 

La Guinée Conakry a visiblement donné le ton la semaine dernière, en annonçant la fin de ses championnats nationaux de première et deuxième division, pour le compte de la saison sportive 2019-2020. Au lendemain de cette décision prise le président de la Ligue guinéenne de football professionnel (Lgfp), le Kenya et l’Angola, ont également mis fin à leurs compétitions, interrompues depuis quelques mois, du fait de la pandémie du Covid-19. Suite à cette décision, Gor Mahia est sacré champion du Kenya pour la quatrième fois consécutive. Le club représentera le pays lors de la prochaine édition de la Ligue des Champions africaine. Tandis qu’en Angola, Petro Atletico et Primeiro de Agosto seront en Ligue des Champions la saison prochaine. La saison sportive est donc terminée dans ces trois pays africains.

 

Leur décision intervient quelques jours avant le délai fixé par la Confédération africaine de football (Caf) pour recevoir l’état des lieux des différentes associations membres. Dans une correspondance, l’instance faitière du football continental, a demandé à ces fédérations de lui faire chacun un point sur les compétitions qu’elles organisent au plus tard mardi, 5 mai 2020. « Vu les circonstances actuelles, nous souhaitons également que connaitre la situation actuelle de votre championnats/ coupe local (e) (classement, numéro de match manquant etc), ainsi que les stratégies que vous envisagez d’appliquer pour finaliser vos compétitions, qu’elles soient terminées ou annulées », a écrit Abdelmbunaïm Bah, le secrétaire général par intérim de la Caf. Reste qu’au Cameroun, les spéculations vont bon train sur l’identité du champion de la saison en cours. La décision de la fédération camerounaise de football (Fecafoot) sur l’arrêt définitif des compétitions  ou leur continuité, est vivement attendue. Elle va mettre fin aux débats.

 

P. Bilong