Selon le quotidien « L’Equipe », « Canal+ » a adressé un courrier à la Ligue de football professionnelle (LFP) ce jeudi 30 avril 2020, pour lui signifier la rupture du contrat qui existait entre les deux parties, et relatif à la diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour la saison 2019-2020. Une décision qui a pour conséquences immédiates le non-versement du reste des droits télévision prévus pour la fin de la saison, et la prise du relais par « Mediapro ».

 

Le contrat entre « Canal+ » et la LFP prend fin avant son terme. Ce matin, Maxime Saada, le président de la chaîne cryptée, a envoyé un courrier à Didier Quillot, le directeur général exécutif de la Ligue, pour lui annoncer la rupture du contrat de diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour la fin de cette saison. Cette décision est motivée par la déclaration faite par Edouard Philippe, le Premier ministre français, mardi dernier, annonçant la fin des compétitions professionnelles pour la saison 2019-2020. 

Conséquence logique de cette décision, le groupe ne versera plus le solde restant à titre de droit TV des deux compétitions pour la fin de la saison. Selon « L’Equipe », « Canal+ » et « Bein Sports », les deux diffuseurs officiels des deux championnats professionnels français, devaient encore verser 243 millions d’euros à la LFP. Une somme que celle-ci ne verra peut-être jamais. En effet, à en croire le journal sportif français, la chaîne qatarie devrait elle aussi rompre son contrat dans les prochains jours.

Anticipant une possible clôture prématurée de la saison, « Canal+ » avait signé un avenant à son contrat avec la LFP. Avenant dans lequel la chaîne s’engageait à n’effectuer aucun versement supplémentaire « si les Championnats de L1-L2 2019-2020 ne reprenaient pas ». Elle avait néanmoins versé 37 millions d’euros à la Ligue pour les matches joués et diffusés avant la crise sanitaire. Cette enveloppe représente une partie des 110 millions qu’elle avait d’abord refusé de régler le 5 avril dernier. 

L’autre conséquence de cette rupture de contrat entre « Canal+ » et la LFPC est l’entrée en service de « Mediapro ». En effet, le groupe espagnol a remporté il y a quelques mois, les droits de diffusion de la de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour les quatre prochaines saisons (2020-2024). 

 

GLP