Après sa victoire à l’aller (1-0), le RB Leipzig s’est de nouveau imposé à domicile contre Tottenham Hotspur ce mardi 10 mars 2020, sur le score sans appel de 3-0. Avec une défaite générale de 0 but contre 4, les finalistes de l’année dernière n’ont jamais existé contre les novices Allemands, et s’arrêtent au stade des huitièmes de finale.

 

Tottenham sort de la Ligue des Champions par la petite porte. Battu à domicile par RB Leipzig, le club anglais devait réagir en déplacement en Allemagne. A domicile, les Allemands n’ont pas tardé à s’illustrer, ouvrant le score dès la 10e minute. A la réception d’un centre venu côté droit, Timo Werner butte d’abord sur un défenseur adverse. A la retombé du ballon, l’international allemand remise pour Marcel Sabitzer, qui ouvre le score à la suite d’une faute de main d’Hugo Lloris (1-0).

Tottenham tente de réagir 8 minutes plus tard, mais le centre bien placé de Serge Aurier est renvoyé par Dayotchanculle Upamecano. Le corner qui suit ne donne rien, et les Anglais se font punir dès la relance. A la réception d’une longue transversale de l’équipe adverse, Aurier manque son dégagement, et prolonge pour Angeliño. Le latéral gauche centre au premier poteau, et son capitaine signe un doublé. Sabitzer marque au premier poteau, et est cette fois encore bien aidé par Lloris (2-0).

A 4 minutes de la mi-temps, les hommes de José Mourinho tentent à nouveau de réagir, mais sans succès une fois de plus. Trouvé à droite de la surface par Aurier, Erik Lamela pivote sur lui-même, et enroule au deuxième poteau. Péter Gulácsi se détend bien, et maintient sa cage inviolée. A 3 minutes de la fin du temps réglementaire, les joueurs de Julian Nagelsmann confirment leur supériorité, grâce à un but d’Emil Forsberg (3-0), entré en jeu quelques secondes plus tôt.

Le RB Leipzig s’impose finalement 3 buts à 0, et confirme sa supériorité sur Tottenham Hotspur. Avec une victoire générale de 4-0, le 3e de Bundesliga continue de faire sensation, et se hisse pour la première fois de son histoire en quart de finale de la Ligue des Champions.

 

Le Prince Fogue