La NBA a décidé de repousser à une date ultérieure le début de la compétition alors que plusieurs villes sensée abriter des matchs se trouvent dans des pays où des cas de maladie ont été détectés.

 

La nouvelle compétition continentale de Basket en Afrique est une des victime sportive de plus de l’épidémie de coronavirus qui sévit depuis quelques semaines. Initialement programmé pour débuter le 13 mars prochain, la NBA organisatrice de l’événement s’est finalement rétracté en raison des  inquiétudes liées à la propagation du virus COVID-19 qui a franchit les frontières de l’Afrique. Dans un communiqué rendu public pour la circonstance, on peut lire que le début de la compétition est renvoyé à une date ultérieure.

Le président de la BAL expliqué que c’était la meilleure décision à prendre «suite à la recommandation du gouvernement sénégalais en rapport avec les préoccupations sanitaires croissantes liées au Coronavirus.» Le pays est l’un des premiers d’Afrique frappé par l’épidémie et on y a décelé un deuxième cas d’infection mardi dernier. Un ressortissant français arrivé au Sénégal samedi dernier. Sa capitale Dakar est l’une des six villes retenues pour la saison régulière de cette première édition de la BAL.

Au Maroc également a été décelé des cas de Coronavirus et la ville de Salé devait abriter quelques rencontres. A cause de l’épidémie, le Maroc a annoncé déjà cette semaine l’annulation du tournoi de qualification de Judo aux Jeux olympiques, ainsi que l’annulation du tour cycliste international du Maroc. On voit donc mal comment cette compétition qui engage des équipes venus des quatre coins du continent pouvait avoir lieu tant que la situation demeure dans son état actuel.

12 clubs issus de 12 pays du continent prennent part à cette première édition. FAP Basket  est la formation qui représente le Cameroun. Les hommes de Gilles Kouamo sont logés dans la conférence baptisée Nil, aux côtés des Rivers Hoopers du Nigeria, du Ferroviaro du Mozambique, des Patriots du Rwanda, du Zamalek d’Egypte et de l’US Monastir de Tunisie.

 

Russel Ngalle