Toronto Raptors s’est largement imposé face Indiana Pacers (127-81) dans la nuit de dimanche 23 à lundi 24 février 2020. Il s’agit de la 2e victoire consécutive du champion en titre de National basketball association (ligue nord-américaine de basketball), après sa défaite contre Brooklyn Nets (91-101). Et comme presque toujours, le Camerounais Siakam finit meilleur marqueur du match (21 points, 2 rebonds et 3 passes décisives).

 

Malgré une performance inférieure à celle réalisée quarante-huit heures plus tôt contre Phoenix Suns (37 points, 12 rebonds et 3 passes décisives), Pascal Siakam a tout même été l’un des principaux artisans de la victoire de Toronto Raptors lors de la réception d’Indiana Pacers. Entré en force dans le match, le Camerounais inscrit 11 points dans le 1er quart-temps. Avec les participations de Serge Ibaka, Rondae Hollis-Jefferson, Terence Davis et Kyle Lowry, la franchise canadienne donne un sérieux coup à son adversaire (34-12).

A la reprise, les visiteurs empilent 5 points consécutives, avant un panier à 3 points de Lowry. Les deux équipes se donnent coup pour coup jusqu’à la 16e minute, avant une démonstration de force des Raptors (9 points consécutifs). Siakam reste quant à lui timide, et n’inscrit que 3 points dans la seconde période. A l’opposé, Fred VanVleet (6 points) et OG Onunoby (4 points) se réveillent, et inscrivent leurs premiers paniers. C’est suffisant pour remporter une seconde bataille (29-20).

Avec désormais 31 points d’avance, les hommes de Nick Nurse ont presque fait le plus dur à la pause. Au retour des vestiaires, ils concèdent d’ailleurs 6 points coup sur coup, avant un nouveau sursaut d’orgueil qui leur permet d’inscrire 9 points d’affilée. Avec 11 autres points de Siakam, ils maintiennent leurs adversaires à distance. Indiana ne perd pourtant pas espoir, et remporte le 3e quart-temps (23-22). Ce qui ne change néanmoins pas grand-chose au tableau d’affichage (55-85).

Malgré son avance confortable (30 points), et la sortie de Siakam, Toronto reste conquérant. Matt Thomas, Chris Boucher, Oshae Brissett, Malcolm Miller et Stanley Johnson ne sont pas entrés faire la figuration. Grâce à eux, le champion en titre de NBA (National basketball association) remporte la 4e période, et s’impose finalement 127-81. Les Canadiens confortent de ce fait leur 2e place au classement.

 

Le prince Fogue