L’athlète de 31 ans, est arrivé en tête dans la catégorie séniors messieurs en 4h 36’ 45’’, à l’issue de la 25e édition samedi, 22 février 2020 à Buea.

 

Godlove Gabsibuin a remporté sa cinquième victoire dans l’histoire de la Course de l’Espoir. L’athlète est arrivé en tête chez les seniors messieurs en 4h 36’ 45’’, à l’issue de la 25e édition de la Course de l’Espoir 2020 samedi, 22 février à Buea. Le coureur âgé de 31 ans a devancé Simplice Ndungeh (deuxième) et Elvis Nsabinla (troisième). Grâce à sa victoire, Godlove Gabsibuin succède à Eric Mbatcha, le vainqueur de l’édition 2019 de cette compétition, absent le week-end dernier au pied du char des dieux. L’absence de ce poids lourd a été favorable à Godlove. La preuve, lors de la cérémonie d’ouverture vendredi dernier, le coureur originaire de la région du Nord-Ouest n’a pas caché sa joie. « L’absence d’Eric Mbatcha me fait beaucoup de bien », s’était réjoui l’athlète qui envisageait la première place, comme en 2018, en 2015, en 2013 et en 2012.

 

Sous des ovations du public présent dans les gradins du Molyko stadium, Godlove Gabsibuin qui totalise pour le moment, le plus grand nombre de victoires dans sa catégorie, a reçu du ministre des Sports et de l’Education physique, Narcisse Mouelle Kombi, un trophée, une médaille en Or et une prime de dix millions F.Cfa. Godlove est aussi reparti avec une prime de 500.000 F.Cfa, remise par le comité d’organisation aux athlètes arrivés premiers au sommet de la montagne. Grâce à cet autre exploit, Godlove Gabsibuin qui s’est préparé dans la région de l’Adamaoua, est entré dans l’histoire de la Course de l’Espoir. L’athlète détient par ailleurs le record de cette compétition (4h 2’). Une performance qu’il a réalisée en 2012 lors de sa toute première victoire. Toutefois, Godlove n’exclut pas l’hypothèse d’une autre participation à la compétition l’an prochain. Sa présence à  Buea va dépendre de sa préparation. Explique-t-il.

 

P. Bilong