Sur les antennes de Rfi, l’ancien capitaine des Lions Indomptables, a marqué son désaccord.

 

L’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football, tous les quatre ans, proposé par le président de la Fédération internationale de football association (Fifa), Gianni Infantino, n’arrange pas Samuel Eto’o. L’ancien capitaine de l’équipe nationale de football du Cameroun, n’est pas allé du dos de la cuillère pour marquer son désaccord sur cette proposition, qui continue de faire de jaser. Invité de l’émission intitulée « Le débat africain », diffusée sur les antennes de Radio France internationale (Rfi), Samuel Eto’o, estime que l’organisation de cette grand-messe du football continental, tous les quatre ans, au lieu de deux ans, comme c’est le cas jusqu’ici, n’est pas un avantage pour les africains. « Est-ce l’intérêt des africains d’organiser une Can tous les quatre ans ? Je crois que c’est plutôt celui des européens. Ils veulent avoir à disposition les Mohamed Salah, Sadio Mané ou Pierre-Emerick Aubameyang. La Fifa défend l’intérêt des clubs européens », pense-t-il.

 

La réaction de Samuel Eto’o intervient après celle de Didier Drogba. Cela peut être une bonne chose parce que cela donnerait une saveur bien particulière à ce trophée par sa rareté. Maintenant, c’est un compromis, un juste milieu qu’il faut trouver. Les fédérations africaines doivent se réunir pour en discuter », explique l’ancien joueur de Chelsea. « À terme, on va être obligé d’arriver à cela car les joueurs africains évoluant en Europe sont pas mal lésés par rapport à leurs clubs », avait ajouté l’ancien capitaine ivoirien. Toutefois, la réaction de la Confédération africaine de football, organisatrice de cette compétition prévue au Cameroun en 2021, reste attendue. Pour l’heure, le sujet est au centre de toutes les conversations et semble inquiéter plusieurs acteurs du football continental. Affaire à suivre.

 

P. Bilong