Toronto Raptors a battu Philadelphia 76ers (107-95) dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 janvier 2020. Il s’agit de la deuxième victoire consécutive de la franchise de Pascal Siakam sur celle de son compatriote Camerounais Joël Embiid, dans cette saison de National basketball association (NBA). Pendant que le premier participait au spectacle (19 points, 15 rebonds et 3 passes décisives), le second était privé de revanche à cause d’une blessure. 

 

Deux matchs, deux hommes, deux situations différentes, mais un même résultat : la victoire de Pascal Siakam sur Joel Embiid. Une double déception pour le second qui, non seulement, n’a pas disputé le match de la revanche pour cause de blessure. Mais encore, a regardé impuissant la deuxième défaite de son équipe en autant de matchs contre celle de son compatriote. Bien que toujours pas au top de sa forme depuis son retour de blessure, Siakam a tout de même œuvré à cette victoire.

Il entre d’ailleurs bien dans la partie, en inscrivant 7 points à 5 minutes de jeu. Ce qui n’empêche pas Toronto Raptors de courir après le score. Il faut deux dernières minutes de folie à Serge Ibaka, Norman Powell et Kyle Lowry pour marquer 8 points, et réduire l’avance de Philadelphia 76ers, qui s’impose néanmoins 35-26 à l’issue du premier quart-temps.

Siakam est plutôt timide à la reprise, et n’inscrit que 4 points en 12 minutes. Heureusement pour les Canadiens, Fred VanVleet sort du silence, et marque ses 3 premiers paniers (7 points). Les Sixers conservent 5 points d’avance, et mènent jusqu’aux ultimes secondes de la période. C’est à la 23e minute que Lowry donne pour la première fois l’avance aux Raptors, avant l’égalisation de Ben Simmons une minute plus tard (50-50).

Après la pause, Lowry redonne 1 point d’avance à son équipe, mais un shoot à 3 points vient renverser la vapeur. Bien que limité, Siakam remet les pendules à l’heure. On revient au scénario de départ, avec un Toronto qui coure après le score. A domicile, les hommes de Nick Nurse marquent 10 points dans les deux dernières minutes du troisième quart-temps, qu’ils remportent évidemment (26-22).

Avec désormais 4 points d’avance (76-72), les Raptors gèrent leur match, et creusent l’écart entre la 45e et la 47e minute (103-90). Les joueurs de Brett Brown retentent quelques coups, mais il est trop tard pour revenir. Toronto Raptors s’impose finalement 107 à 95, et enchaînent une cinquième victoire.

 

Le Prince Fogue