Le FC Barcelone s’est incliné contre l’Atletico Madrid (2-3) ce jeudi 9 janvier 2020, lors de la deuxième demi-finale de la Super coupe d’Espagne. Une défaite concédée dans les dernières minutes du match, après une nette domination des Blaugrana. 

 

Le FC Barcelone peut se mordre les doigts. Malgré une nette domination de la deuxième demi-finale de la nouvelle Super Coupe d’Espagne, les Catalans se sont inclinés contre l’Atlético Madrid. Comme il est de coutume, les Blaugrana ont la possession de balle, mais peinent à se créer de réelles occasions. Ils ne sont pas loin d’ouvrir le score à la 40e minute, mais Griezmann manque son face-à-face contre Oblak. Quelques secondes plus tard, le tir de Suarez est très mou pour inquiéter le gardien madrilène.

Au retour des vestiaires, les joueurs de Diego Simeone surprennent ceux d’Ernesto Valverde, et ouvrent le score. Après une belle combinaison plein axe, Correa trouve Koke dans la surface de réparation. Le capitaine de l’Atlético ne tremble pas, et trompe Neto (46e minute). Les Barcelonais ne tardent pas à réagir, et égalisent 5 minutes plus tard, grâce à son prodige argentin. Après un petit cafouillage à l’entrée de la zone de vérité, Messi récupère le ballon, et frappe pleine lucarne.

A 1-1, les doubles champions d’Espagne en titre font de nouveau asseoir leur domination. A la 59e minute, le capitaine du Barça pense avoir donné l’avance à son équipe, mais est malheureusement rattrapé par la Var (assistance vidéo à l’arbitrage), pour un contrôle de la main. Deux minutes plus tard, Barcelone prend finalement l’avance, grâce un but de Griezmann. Alors que le tenant du titre croit avoir fait le break, il est de nouveau désillusionné par la Var, pour une position de hors-jeu du buteur Pique.

Une véritable punition du sort, qui se confirme à la 80e minute. Lancé dans la profondeur, Vitolo se débarrasse de Neto, qui le fauche dans la surface. Morata prend ses responsabilités, et marque le but du 2-2. A quatre minutes de la fin du temps règlementaire, Messi et ses coéquipiers payent leur manque de réalisme. Trouvé par Morata à l’entrée de la surface, Correa marque le but du K.O, et qualifie l’Atletico pour la finale, où elle affrontera le Real Madrid.

 

Le Prince Fogue