Libre de tout contrat depuis son limogeage à Arsenal, le technicien espagnol souhaite rebondir dans un championnat bien relevé. Pour l’heure, son coeur est partagé entre la ligue 1 et la premier league et la liga.

 

Bien qu’il soit sans club aujourd’hui, Unai Emery n’a pas l’intention de mettre un terme à sa carrière d’entraîneur pour le moment. Habitué des grands challenges, le technicien espagnol rêve déjà de s’asseoir sur le banc d’une équipe d’un championnat compétitif. Il l’a fait savoir au cours de l’émission El Larguero, diffusée sur les antennes de la radio Cadena SER. “Je serais prêt pour un nouveau challenge en premier league ou en France, vu que je maîtrise ces deux langues désormais et que je pourrais me faire comprendre, mais j’aimerais revenir en Espagne”, a-t-il noté.

Il est donc clair que l’ancien patron du banc des gunners en Angleterre a d’ores et déjà ciblé les championnats dans lesquels il aimerait, de bon gré, poursuivre sa carrière d’entraîneur. En France par exemple, il a connu de grands moments au PSG du 28 juin 2016 au 23 mai 2018. Pendant cette période, il a disputé 124 matches, toutes compétitions confondues pour un bilan de 87 victoires,  15 nuls et 12 défaites. En ce qui concerne son palmarès avec ce club, il a remporté la coupe de France et le trophée des champions en 2017. Durant l’année 2018,  il a obtenu la coupe de la ligue, la ligue 1 et la coupe de France.  Sur le plan personnel, il a reçu en 2018 le trophée UNFP du meilleur entraîneur de ligue 1. Son séjour au PSG a également été marqué par l’arrivée en 2017 du brésilien Neymar Junior. “Neymar est venu au PSG avec l’idée d’être ce que Messi est au FC Barcelone”, a-t-il souligné. 

En Angleterre, Unai Emery a découvert la premier league à travers Arsenal. Dans cette formation où il a été entraîneur du 23 mai 2018 au 29 novembre 2019, Emery a atteint le stade de la finale de la ligue Europa l’année dernière. Même s’il a été limogé en cours de saison, il garde de manière générale une bonne impression de son passage chez les Gunners. “Le bilan est positif, j’étais l’entraîneur ayant le meilleur bilan après 50 matches à Arsenal. Mais, le football, c’est sur le moment. On n’a pas réussi à se qualifier en ligue des champions la saison passée, ni via la premier league, ni l’Europa ligue”, a-t-il confié.

Le technicien espagnol a aussi connu beaucoup de succès dans son pays. Sa plus grande réussite en Espagne, reste l’époque où il a été sur le banc du FC Séville. De 2013 à 2016, il a récolté 106 victoires, 45 nuls et 56 défaites en 207 rencontres, toutes compétitions confondues. Il a surtout réussi l’exploit de gagner à trois reprises la ligue Europa, notamment en 2014, 2015 et 2016. Un triplé qui a d’ailleurs fait du club andalou, la meilleure formation a avoir un tel palmarès. 

Après avoir manqué, in extremis, de rebondir à Everton il y a quelques jours de cela, Unai Emery devra encore attendre avant de relever un nouveau challenge. Une chose est sûre en tout cas, c’est qu’au regard de son CV, il a de fortes chances de ne pas rester au chômage très longtemps.

 

Fabien Mbarga