Les Lionnes ont enregistré leur première défaite depuis le début du TQO au Palais des Sports de Yaoundé, battues par les Kenyanes qui deviennent seules leader au classement à une journée de la fin.

 

Le choc entre les deux meilleures nations de Volleyball Dames du continent a tenu toutes ses promesses hier soir au Palais des Sports de Yaoundé, avec une bataille de plus de heures et une victoire au bout du Tie break. Le Cameroun et le Kenya auteur chacun de deux victoires lors de leurs précédentes sorties se retrouvaient pour se disputer la première place au classement. D’entrée, les Camerounaises semblent tétanisées par l’enjeu et voient leur rivales empiler les points et prendre le large. Peu à peu, les Lionnes semblent se reprendre mais perdent e premier set avec un écart conséquent. Requinquées par le discours du sélectionneur et de son adjointe, elles entament le second plus conquérantes et les belles intentions montrées en fin de premier set se concrétisent. Elles prennent l’avantage pour la première fois de la partie grâce à un point gagnant de la capitaine Christelle Nana (8-7). Camerounaises et Kényanes se rendent alors coup pour coup notamment grâce à la puissance de la capitaine qui réussit à trouver des zones improbables pour déjouer la défense adverse. Les Camerounaises creusent l’écart 19-16 et malgré le point qui leur est retiré pour une faute technique, elles gardent leur lucidité et arrachent le set 23-25.

Le troisième set est marqué par des déchets notamment au service des Camerounaises qui paient sans doute la débauche d’énergie consentie pour revenir au score. Les Kenyanes l’emportent 21-25. Au quatrième set, les doubles championnes d’Afrique trouvent les ressources pour égaliser, poussées par un public entièrement acquis à leur cause. Malgré quelques errements qui permettent au Kenya de rester au contact, les protégées de Jean René Akono gagnent 23-25. Une égalité au tableau d’affichage qui conduit les deux équipes au Tie-break. Celui-ci sera fatal aux Lionnes. Elles s’inclinent 15-11 et cèdent les commandes du classement au Kenya. Les espoirs d’une seconde participation des Camerounaises s’assombrissent puisque ces dernières n’ont plus leur destin entre les mains. Pour autant, il faut rester concentré et gagner le dernier match ce 8 janvier face à l’Egypte, comme l’a affirmée la capitaine en conférence d’après match et espérer un miracle dans  l’autre rencontre qui opposera le Kenya au dernier du classement le Nigeria. Ces dernières se sont inclinées plus tôt dans la journée d’hier face aux Egyptiennes en trois sets (11-25; 12-25; 13-25).

 

Russel Ngalle