Après une série de va-et-vient, Astres de Douala a une fois encore décidé, la semaine dernière, d’évoluer en 2e division. Attendus à Bamenda lundi 9 décembre 2019, les Brésiliens de Bépanda n’ont pas effectué le déplacement pour affronter Foncha Street. Ce qui laisse planer le doute sur leur présence à Kribi ce jeudi 12 décembre 2019, où les attend OFTA.

 

Les Astres de Douala feront-ils leur retour en Elite Two ce jeudi après-midi ? En principe, la réponse est oui. La semaine dernière, le club de la capitale économique a de nouveau fait un rétropédalage, décidant d’évoluer en 2e division. Une décision qui est la résultante de discussions avec le Comité technique transitoire (CTT), organe spécialisé de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), chargé d’organiser les championnats professionnels en lieu et place de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), suspendue.

Ainsi, Astres de Douala a été programmé pour disputer un match contre Foncha Street lundi dernier, le 9 décembre 2019. Malheureusement, les Brésiliens de Bépanda n’ont pas effectué le déplacement de Bamenda, ceci pour des raisons qui restent pour le moment inconnues. Ce qui interroge sur leur déplacement ou non ce jeudi après-midi à Kribi, où ils seront opposés à OFTA, dans le cadre d’un match en retard comptant pour 1ère journée d’Elite Two.

Si le secrétaire général de la Fecafoot n’explique pas encore le rendez-vous manqué de lundi, il reste tout de même confiant quant au respect de celui de ce jour. « Le football doit passer avant les intérêts des présidents, le football doit passer avant les intérêts des clubs », estime Benjamin Didier Banlock. Après Kribi, les Astres devront se déplacer pour Buea, où ils rencontreront Dynamo FC de Douala samedi le 14 décembre 2019 ; soit à deux jours plus terd. Une programmation difficile pour les joueurs, mais qui s’imposent, explique le SG de la Fecafoot.

Pour rappel, Astres a d’abord joué les deux premières journées de l’Elite Two. Le club a ensuite boycotté la 3e journée, réclamant sa réintégration en Elite One, comme le prévoit une sentence de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC). L’équipe s’est encore ravisée, et a disputé la 4e journée, avant de nouveau refuser d’évoluer en division inférieure le 21 novembre 2019. Son énième retour n’est rien d’autre qu’un énième rétropédalage.

 

Le Prince Fogue