Les Playoffs de handball au bout desquels seront connus les champions du Cameroun en catégorie Dames et Messieurs battent leur plein depuis hier 31 octobre au Stade MATECO de Yaoundé.

La course au titre est lancée depuis hier au Complexe MATECO de l’Université de Yaoundé 1. Pour la première journée, 4 rencontres étaient au programme, dont deux en ouverture dans la catégorie Dames et deux autres en Messieurs. Dans la première rencontre qui opposait Dynamique de Bokito à TKC de Yaoundé, les championnes en titre se sont fait surprendre par une équipe de TKC aux dents longues. Il faut dire que la rencontre n’a pas manqué d’intensité. A la mi-temps, les deux formations étaient à égalité 16 -16. TKC remporte le match sur le fil avec 3 points d’écart sur le score de 25-28. La seconde rencontre était un duel entre deux formations de la ville de Yaoundé et là, le score était encore plus serré, puisque  FANZ s’impose d’un point sur les Forces armées et Polices 20-21

Chez les Messieurs, le duel entre le détenteur de la Coupe du Cameroun et le champion en titre à tourné à l’avantage du champion en titre. En effet, FAP Yaoundé a envoyé un message fort à la  concurrence en dominant Phoenix de Douala depuis la première mi-temps (16-11). Les hommes en tenue s’imposent finalement 25 contre 22. MINUH de Yaoundé réalise également la bonne opération de cette première journée. Opposés à FANZ de Yaoundé, les hommes du Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat l’emportent 20 à 22.

Pour la deuxième journée à partir de 11 heures 30, on aura droit au duel entre les leaders. MINUH de Yaoundé défie  FAP de Yaoundé sur le Terrain A, tandis que Phoenix déjà dos au mur retrouve FANZ , deux équipes pour qui une défaite sonnerait le glas dans ce Final Four. Chez les Dames, Dynamique de Bokito  sera face à FANZ et FAP croisera le fer avec le TKC.

Au terme de cette première journée Simon Buchard Menguede, sélectionneur national et coach de Phoenix s’est exprimé sur le site de la FECAHAND. Il a notamment donné son avis sur cette nouvelle formule qui faut-il le rappeler est expérimenté pour la première fois cette année. “Cette défaite contre FAP de Yaoundé peut être expliquée par d’abord, la maladresse au tir. Nos statisticiens nous ont fait savoir que nous avons perdu 13 tirs au 6 mètres face au gardien. C’est énorme. La compétition est encore longue… Cette formule de quatre équipes relève le niveau du challenge. Nous n’avons plus de choix. Ayant perdu le match, nous devons absolument gagner.”

 

Russel Ngalle