La Confédération africaine de football a rendu publique ce jeudi 31 octobre 2019, la liste des arbitres devant officier pendant la compétition qui se joue en Egypte entre le 8 et le 22 novembre 2019. La particularité de celle-ci, c’est la présence de trois arbitres de sexe féminin. 

 

La Confédération africaine de football (Caf) continue sa politique d’intégration d’arbitres femmes dans les tournois masculins. Après la Coupe d’Afrique des nations (Can) U-17, la Caf a nommé ce jeudi 31 octobre 2019, un trio arbitral féminin, dans la liste des officiels qui dirigeront la Can U-23. La compétition est prévue du 8 au 22 novembre 2019, au Caire en Egypte. Ainsi, la rwandaise Salma Mukasanga dirigera ce trio officiel, assistée de la Zambienne Diana Chikotesha, et de la Marocaine Fathia Jermoumi.

« Les nominations s’appuient sur l’engagement de la CAF d’inclure davantage de femmes dans ses compétitions », explique l’instance. Le trio Jonesia Rukyaa Kabakama (Tanzanienne), Khalil Hassani (Tunisienne) et Lidwine Pelagie Rakotozafinoro (Malgache), avait déjà officié lors de la Can cadette disputée en Tanzanie en avril 2019. « Une première dans l’histoire des compétitions masculines », affirme la Confédération africaine de football. Ces dernières faisaient partie d’une liste de douze arbitres et treize arbitres assistants.

Pour la Coupe d’Afrique des sélections espoirs, le nombre d’officiels reste le même dans les deux catégories. De ce fait, les trois femmes honorées seront accompagnées des centraux Lahlou Benbraham (Algerie), Houngnandande Djindo Louis (Benin), Adelaide Ali Mohamed (Comores), Mohamed Maarouf Eid Mansour (Egypte) et Rakotojaona Andofetra (Madagascar). Mais aussi Daouda Gueye (Sénégal), Slim Belkouas (Tunisie), Boubou Traore (Mali), Pierre Ghislain Atcho (Gabon), Souleiman Ahmed Djama (Djibouti), et Geogre Gatogato (Burundi).

La liste des arbitres assistants sera quant à elle complétée par Dick Okello (Ouganda), Sanou Habib Judicael Oumar (Burkina Faso), Jawo Abdul Aziz Bollel (Gambia), Ivanildo Meirelles De O Sanche (Angola), et James Fredrick Emile (Seychelles). A leurs côtés, Samuel Pwadutakam (Nigeria), Hassani Khalil (Tunisie), Abdoul Aziz Moctar Saley (Niger), Firmino Bassafim (Guinea Bisau), Dos Reis Montenegro Miro (Sao Tome et Principe), et Wahid Youssef Elbosaty Youssef (Egypte).

 

Le Prince Fogue