Meilleur marqueur des deux matchs disputés par son club samedi 26 et dimanche 27 octobre 2019, le camerounais s’en sort avec une victoire et une défaite. Des résultats qui bloquent la franchise canadienne à la 4e place de la Conférence est, après deux victoires et une défaite. 

 

Pascal Siakam était en feu ce week-end. Samedi 26 et dimanche 27 octobre 2019, le basketteur camerounais est sorti meilleur marqueur des deux matchs de son équipe, respectivement contre Boston Celtics et Chicago Bulls. Des prestations du natif de New-Bell à Douala, qui malheureusement ont conduit à des résultats mitigés pour son équipe de Toronto Raptors.

Dans le premier match, Pascal Siakam a pourtant livré sa deuxième meilleure prestation de la saison en trois matchs (33 points, 8 rebonds et 2 passes). Derrière lui, son coéquipier Kyle Lowry a lui-aussi livré une belle copie (29 points, 4 rebonds et 7 passes). Malgré ces chiffres remarquables, les deux meilleurs marqueurs de la rencontre n’ont pu empêcher la défaite des Raptors face aux Celtics (106-112). Des joueurs de Boston qui avaient l’avantage d’être conduits par trois hommes tout aussi redoutables. Il s’agit de Jason Tatum (25 points, 9 rebonds et 4 passes), Jaylen Brown (25 points, 9 rebonds et 4 passes), et Kemba Walker (22 points, 6 rebonds et 2 passes).

Comme le reflète le score, les deux équipes se valaient presque sur le terrain. Après une victoire limite de Boston Celtics dans le 1er quart-temps (22-21), les deux équipes se sont neutralisées dans le second (28-28). Comme un tour de passe-passe, Toronto Raptors s’est quant à lui imposé à l’issue de la troisième période (33-26). Malheureusement, Siakam et ses coéquipiers ont de nouveau perdu le 4e quart-temps (24-36).

Vingt-quatre heures plus tard, malgré une piètre prestation du MIP (Most Improved Player) de la saison dernière (19 points, 6 rebonds et 4 passes), les Canadiens ont quand-même réussi à vaincre Chicago Bulls (108-84). A l’origine de cette large victoire, des chiffres plus ou moins appréciables du RD Congolais Serge Ibaka (18 points, 7 rebonds et 0 passe). Mais également d’OG Anunoby (17 points, 6 rebonds et 2 passes), Fred VanVleet (16 points, 4 rebonds et 6 passes). Face à une médiocre équipe de Chicago, les quatre meilleurs marqueurs de la partie ont bien-sûr conduit Toronto à la victoire.

 

Le Prince Fogue