En marge de la période Fifa (Fédération internationale de football association), l’Algérie s’est imposée face à la Colombie ce mardi 15 octobre 2019, sur le score de 3 buts à 0. Un résultat qui ne reflète pas du tout la physionomie du match.

 

L’Algérie n’a pas tremblé face à la Colombie. Hyper réalistes, les champions d’Afrique ont défendu leur statut contre la 9e équipe du monde. Et pourtant, ce sont les Colombiens qui se sont montré les plus dangereux. Dès la 3e minute, Morelos résiste à la charge de la défense algérienne, mais expédie son ballon juste au-dessus de la cage d’un Rais Mbolhi presque battu. Quatre minutes plus tard, sur un corner venu de la droite, Murillo place un bon coup de tête, qui est renvoyé par Youcef Atal, bien placé au premier poteau.

Après seulement 15 minutes de jeu, Ryad Mahrez trouve Baghdad Bounedjah à l’entrée de la surface. Après un contrôle orienté pour se mettre dans le sens du but, l’avant-centre d’Al Sadd (Qatar) place une belle frappe dans la lucarne droite d’Ospina. Le gardien colombien s’envole certes, mais est très court pour attraper le ballon placé quasiment à l’angle 90.  Moins de cinq minutes plus tard, sur une attaque collective, le capitaine algérien hérite d’un ballon toujours à l’entrée de la surface. De l’intérieur du pied gauche, Ryad Mahrez place une frappe au ras du poteau gauche. Le ballon contré par un de ses coéquipiers, Ospina se couche un peu tard, et ne peut empêcher la balle de franchir la ligne.

En face, Juan Cuadrado et les siens multiplient les incursions ; sans jamais trouver la faille. Les deux autres frappes cadrées des cafeteros seront l’une captée, et l’autre renvoyée par le gardien algérien. Au retour des vestiaires, les Colombiens contrôleront toujours le jeu. Mais leurs quelques occasions finiront comme toutes les autres soit dans les gants de Rais Mbolhi, soit sur le pied d’un défenseur algérien.

Fidèles à eux-mêmes, les Algériens resteront opportunistes. A la 65e minute, Ryad Mahrez partira de son côté droit balle au pied. Bien que poursuivi par trois défenseurs adverses, l’ailier de Manchester City (Angleterre) réussira à repiquer dans l’axe, pour envelopper sa frappe à ras du deuxième poteau. Une fois de plus, la parade d’Ospina sera inutile, et le ballon finira sa course au fond des filets. Avec seulement trois tirs cadrés, l’Algérie s’imposent sur le score de 3 buts à 0.

 

Le Prince Fogue