Tout proches de la qualification à la phase finale de la compétition, les poulains de Didier Deschamps ont fait match nul avec la Turquie lundi dernier. Pour se mettre définitivement à l’abri, ils doivent bien se comporter face à la Moldavie au mois de novembre prochain.

 

Rien ne s’est passé visiblement comme ils le prévoyaient. Face à la Turquie, les français s’étaient pourtant promis de tout donner pour obtenir leur qualification lundi dernier au stade de France. Contre toute attente, ils ont été neutralisés par une équipe solide en défense et de fait difficile à manœuvrer sur le terrain. Pourtant dominateurs sur l’ensemble de la rencontre, les bleus n’ont jamais trouvé le chemin des buts jusqu’à l’entrée d’Olivier Giroud. Comme lors du match contre l’Islande, c’est lui qui a tiré ses coéquipiers d’affaire. A la 77e minute, il a inscrit le but du 1-0 en reprenant de la tête un corner d’Antoine Griezmann. Les turcs vont égaliser par la suite. Le magnifique coup franc, de Calhanoglu va trouver au second poteau la tête d’Ayhan. Un but assassin qui va remettre à plus tard la qualification de la France à l’Euro 2020, à deux journées des éliminatoires.

“Ils nous avaient marqué un but un peu comme ça à l’aller. On aurait pu l’éviter même s’il est très bien tiré. On a fait ce qu’il fallait pour gagner en terme de jeu, d’occasions. Eux, ils en ont eu peu, mais ils ont marqué sur coup de pied arrêté. On a eu suffisamment d’opportunités. On n’a marqué que ce but d’Olivier, il aurait pu être décisif… On a le même nombre de points, ce sont les deux meilleures équipes du groupe. Une phase de qualification c’est toujours compliquée, c’est une longue route”, a indiqué Didier Deschamps au terme du match. Du côté de ses joueurs, beaucoup se sont montrés tristes et même frustrés par le résultat final du match. C’est le cas patent de l’attaquant Antoine Griezmann qui malgré ses multiples tentatives n’a pu marquer au cours de ce match. “On est un peu tristes, un peu bizarres, parce qu’on a fait un grand match. L’un de nos meilleurs. On ouvre le score sur un corner et Oliv qui marque. Mais on a quand même pris ce but sur coup de pied arrêté. Il y a un peu de colère. Mais on reverra au calme. Il faut apprendre de nos erreurs, comme quoi, on n’est pas parfaits. On peut perdre des matches sur coups de pieds arrêtés. Il faut revenir plus fort… On a encore deux matches et il faut les gagner. Encore des batailles à gagner. Mais c’est très dommage”, a-t-il souligné.

Bien que le match se soit soldé sur un score de parité avec une domination française, la meilleure note a été attribuée à un joueur turc par le site Maxifoot.fr. Il s’agit précisément de Merih Demiral, par ailleurs sacré homme du match. Ce dernier a obtenu une note de 8,5/10 avec en commentaire: ” le défenseur central turc a livré une prestation extraordinaire… Le solide roc de la Juventus a été exceptionnel dans tous les domaines: anticipation, relance, duels.”  Avec désormais 19 points à son compteur, la France compter bien se qualifier lors de la prochaine journée des éliminatoires, le 14 novembre prochain la sélection des champions du monde en titre doit affronter la Moldavie. Par la suite, elle jouera la 10e et dernière journée des qualifications contre l’Albanie le 17 du même mois.

 

Fabien Mbarga