Second du championnat régulier de Basket au Cameroun, c’est FAP qui représente le Cameroun à ce premier tour des éliminatoires de Basketball Africa League. Les Camerounais qui ont rejoint Libreville depuis lundi participeront au tournoi du 15 au 2 octobre.

 

FAP a achevé sa préparation et est prête à disputer les éliminatoires de la Zone 4 de la Basket Africa League qui débutent ce 15 octobre au Gabon. Choisi pour représenter le Cameroun au détriment de Kondor, l’équipe ne cache pas ses ambitions de jouer les premiers rôles dans ce premier tour des éliminatoires. Dans un groupe C composé de AS Mazembe (RD Congo), des Abeilles (RCA), de Manga Basket (Gabon) et Virgin Maria (Guinée Equatoriale), les vice-champions du Cameroun auront fort à faire pour s’extirper de la phase de groupe. AS Mazembe surfe sur son succès de champion du dernier CHAN de Basket avec un effectif presque inchangé. Le champion de RD Congo fait donc logiquement office de favori de ce groupe. Manga Sport compte bien avoir son mot à dire. Pour cela, le club s’est renforcé à coup de basketteurs camerounais tels que Cédric Nsangue, tous anciens joueurs de Kondor, ce qui augure un duel explosif contre leurs anciens adversaires.  Pour les Abeilles de RCA, il s’agira d’une grande première dans le tournoi. Vainqueur du titre national en République centrafricaine, les basketteurs d’Abeilles comptent poursuivent leur apprentissage du haut niveau. Quoi de plus approprié par conséquent comme test que ces rencontres sous-régionales ? Virgin Maria est le nouveau géant du Basket en Guinée Equatoriale. Pour figurer au mieux dans cette compétition, l’Etat guinéen a mis à disposition de son champion un soutien financier conséquent pour amener les joueurs à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Autant dire que la tâche est loin d’être facile pour FAP. L’ambassadeur du Cameroun pourra néanmoins s’appuyer sur l’expérience d’internationaux qu’il a attiré dans ses rangs à l’instar de Hans Ntamack, Simon Bileck II Thierry Bogmis et autres Cédric Essome qui auront la mission de conduire l’équipe vers le succès. Le coach Gilles Kouamo compte en outre sur la préparation aboutie de son groupe, sanctionnée par de bons matchs de préparation. « Nous avons atteint à 99% nos objectifs. Nous sommes satisfait du travail abattu et nous espérons que les enfants vont reproduire tout ce qu’on a pu mettre sur pied pendant toutes ces semaines de travail acharné et intense. Avec des matchs amicaux que nous avons livré, ça nous a permis d’évaluer tout le travail mis sur pied et de nous rendre compte que les joueurs ont tout assimilé, on n’attend plus que le rendu de cette copie au Gabon. »

Seulement les deux premières places de la poule sont qualificatives pour le tour suivant des éliminatoires.

 

Russel Ngalle