Diminué par les blessures, Joel Embiid n’a pas pu aider son équipe au moment où il en avait le plus besoin. Résultat, les Sixers ont échoué en finale de conférence contre les futurs champions NBA. Cette année, le pivot souhaite mettre toutes les chances de son côté. Il s’est soumis à un régime qui lui a fait perdre 10 kilos, espérant ainsi être disponible dans les moments cruciaux de la saison

 

Malgré une blessure au genou contractée pendant le All Star Game qui a connu des récidives tout le reste de sa saison, Joel Embiid affiche une ligne de statistiques impressionnante avec 27.5 points et 13.6 rebonds en moyenne. Le pivot a surtout manqué à son équipe durant les Playoffs où il a joué par intermittence. «  J’ai alors pensé que j’abandonnais mon équipe », se confie-t-il. « On ne peut rien faire contre les petites maladies. Mon genou m’a gêné dans la seconde partie de la saison et en playoffs. Je voulais m’assurer de ne plus laisser tomber mes coéquipiers, mon équipe, la ville. J’ai donc pris soin de mon corps. Je n’avais jamais fait autant attention à mon corps. »

Pour ce nouvel exercice, “The Process” affiche des ambitions à la hausse, le premier étant de disputer enfin une saison complète en NBA, en franchissant la barre de 70 matchs. Il a donc perdu une dizaine de kilos pour permettre à ses genoux de souffrir moins. « L’année dernière, j’ai joué 64 matches. C’est le plus haut total de ma carrière. Cette année, je me vois monter à 70 rencontres. Ce serait une bonne chose puisqu’on veut être numéro un de la conférence Est. On vise les 60 victoires. Cela va également m’aider pour devenir MVP ou défenseur de l’année. »

Si les Sixers veulent parvenir au titre tant convoité, ils auront besoin de tous leurs éléments en forme. Conscients de cela, le coach de Philadelphie et Elton Brand ont convenu de réduire le temps de jeu du Camerounais, du moins en première partie de saison. « J’ai commencé trop fort la saison passée, avec 35-36 minutes par match. Ensuite, j’ai diminué un peu. Cette année, on ne va pas ralentir ou avoir un temps de jeu limité, mais on va commencer avec le bon chiffre, autour de 30-31 minutes. À mesure que la saison va avancer, on augmentera. C’est difficile de trouver le bon équilibre. »

 

Russel Ngalle