Depuis qu’il joue en équipe première, l’attaquant bissau-guinéen, naturalisé espagnol n’arrête pas de faire sensation. Aux yeux de son aîné et coéquipier du commpartiment offensif, il est nanti d’un talent qui mérite d’être encadré de la plus belle des manières.

 

Ansu Fati est à coup sûr la nouvelle trouvaille des Blaugrana cette saison. En très peu de temps, le jeune joueur de 16 ans s’est imposé à l’équipe première à travers son talent. De quoi faire de lui un élément important sur qui l’encadrement technique du club peut entièrement compter. En championnat, il a déjà réussi exploit d’inscrire deux buts. Que dire des records de précocité qu’il a déjà battu ? Le dernier en date est bien, celui du plus jeune joueur du FC Barcelone à jouer une rencontre de la champions league. Des faits et bien d’autres qui ont vite mis d’accord plusieurs de ses coéquipiers. Même Lionel Messi qui vient de remporter pour une nouvelle fois le titre de meilleur joueur FIFA de l’année n’a pas tarit d’éloges vis à vis du jeune joueur d’origine africaine. “Il m’a impressionné dès le premier jour où je l’ai vu s’entraîner, il m’a tapé dans l’œil. Le jour suivant, il débutait en équipe première, il a des qualités impressionnantes”, a-t-il confié dans une interview relayée par nos confrères d’Africa Top Sports.

Au regard de ce talent qui impressionne déjà plus d’un, l’attaquant argentin pense qu’il serait judicieux d’accompagner le joueur dans sa progression en club. Le moins que l’on puisse dire est que les conseils allant dans ce sens ne manquent pas. “Il ne faut pas lui mettre la pression et trop de responsabilités sur les épaules. Il faut l’accompagner et faire en sorte que les bruits autour de lui ne l’empêchent pas de continuer à grandir. Il a des qualités impressionnantes pour devenir un joueur important”, a-t-il souligné. Avant Lionel Messi, l’entraîneur du FC Barcelone avait déjà tiré la sonnette d’alarme. Ernesto Valverde régissait à la suite de l’énorme match d’Ansu Fati contre le FC Valence (5-2), comptant pour la 4e journée de la Liga espagnole. “Ce que nous voulions, c’est qu’il apprenne à se connaître, à comprendre la première division, qu’il découvre que c’est difficile et qu’il assimile la charge de travail, le stress de la situation. Il peut nous apporter encore plus”, avait-il indiqué.

Pour rappel, en plus d’évoluer en équipe première du FC Barcelone à l’âge de 16 ans, Ansu Fati a désormais une chance de disputer la prochaine coupe du monde des moins de 17 ans qui démarre au mois d’octobre prochain en terre brésilienne. Désormais naturalisé espagnol, le joueur d’origine bissau-guinéenne espère bénéficier d’une convocation de l’équipe nationale cadette de la Roja.

 

Fabien Mbarga