Le retard accusé par les travaux de construction de l’enceinte ne lui permettra pas d’être livrée à temps pour accueillir le CHAN qui aura lieu dans quelques mois.

 

En prélude à la visite imminente de la mission d’inspection de la Confédération africaine de football qui a pour but d’évaluer le niveau d’avancement des travaux dans les infrastructures devant abriter le CHAN 2020, test grandeur nature avant la CAN 2021, le Professeur Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l’Education physique a organisé un séminaire d’harmonisation d’imprégnation de la méthodologie de présentation des infrastructures du Chan 2020 et de la Can 2021. Profitant de cette occasion, le MINSEP a dévoilé les quatre enceintes retenues pour abriter le prochain CHAN, réparties dans les quatre grandes aires culturelles du pays à savoir l’aire culturelle des Grassfield, l’aire culturelle Sawa, l’aire culturelle Soudano-sahélienne et  l’aire culturelle Fang-Beti. A Bafoussam, c’est le stade de Kouekong, à Limbe avec le stade omnisports, à Garoua avec le stade Rounde Adja. A Yaoundé, c’est le stade omnisports Ahmadou Ahidjo qui a été retenu au détriment du stade Paul Biya. Le joyau architectural paie les frais du retard accusé par l’entreprise en charge sa construction. Pire, les travaux y sont au point mort depuis des mois et l’Etat peine à trouver les fonds nécessaires à la phase d’achèvement des travaux. Face à cette triste réalité, il a fallu se rendre à la raison, « Le Chan ne se jouera pas au stade d’Olembé », comme l’a confirmé la directrice-adjointe du Tournoi Mme Chantal Manda répondant aux questions des journalistes. Un énième contre temps qui appelle les autorités à mettre le bouchés doubles pour achever la construction de ce complexe, le patron des Sports n’ayant de cesse de rappeler la volonté et la détermination du Gouvernement à accueillir ces deux événements dans ces infrastructures futuristes et dans d’excellentes conditions.

Au sujet de la date exacte du CHAN, l’on n’est pas encore fixé. Cependant, Chantale Manda a donné quelques pistes qui laissent entrevoir qu’il devrait avoir lieu en juin en harmonie avec le nouveau calendrier de la CAN. « Les responsables de la Caf souhaiteraient voir le CHAN se dérouler à cette date-là. Et donc, que la date soit décalée de janvier à juin 2020 pour ce souci d’harmonisation. C’est une demande qui a été faite par la CAF, mais qui n’a pas encore été formalisée par un acte. Ce qui fait que pour le moment, nous attendons. Mais, le CHAN a été initialement programmé en janvier 2020 ».

 

Russel Ngalle