Le Cameroun finit la compétition avec en prime deux étapes remporté et le titre de meilleure équipe de la compétition.

 

Hervé Raoul Mbah et Kamezong Clovis Abessolo sont les artisans de première classe de l’équipe du Cameroun à cette compétition pour avoir remporté respectivement la quatrième et la sixième étapes du tour de Côte d’Ivoire

CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL

1 – Daumont Paul ( Burkina Faso ) 15 h 47′ 43″ : MAILLOT JAUNE

2 – Sorgho Mathias ( Burkina Faso ) à 06 ” d’écart

3 – Tella Arthuce ( Cameroun ) à 25 ” d’écart

CLASSEMENT GÉNÉRAL PAR ÉQUIPES

1- Cameroun

2- Burkina -Faso

3 – Côte – d’Ivoire

NB : CLASSEMENT GÉNÉRAL DES CAMEROUNAIS

1- Tella Arthuce (3ème )

2 – Kamzong Abossolo Clovis ( 4eme )

3 – Mbah Hervé Raoul (7ème )

4 – Kuere Nounawe Rodrigue (13ème )

5-Yaou Gadji (23ème)

6 – Priso Lobe Alain Junior (28ème)

Le cameroun était seul pays de l’Afrique Centrale face à 06 équipes de l’Afrique de l’ouest.

Moyenne horaire 39,094 km/h

Le Cameroun vainqueur de deux ( 02 ) étapes (5ème par Mbah Hervé Raoul et 6ème par Kamzong Abossolo Clovis).

Pour mieux illustrer le déroulement de la compétition en côte d’ivoire le directeur de la course Laurent Bezault fait le bilan «  on a malgré le peu d’équipes 7 au départ organisé une belle course et cela a tourné beaucoup plus pour les camerounais, les burkinabé, les ivoiriens, les Maliens, également les béninois. Les coureurs nous ont offert chaque jour du beau spectacle, de belles étapes qui se disputaient avec différents vainqueurs d’étapes. La course a été passionnante. L’absence des Européennes s’est fait ressentir, nous aurions voulu avoir au moins trois équipes d’Europe malheureusement pour manque de moyens financiers, cela n’a pas permis de nous étendre. La qualité de l’organisation a été correcte auxiliaire aux moyens déployés par la fédération ivoirienne l’État ne s’étant pas impliqué. Nous nous sommes battus tous les jours pour entretenir les équipes… les coureurs les plus performants ont été les burkinabè avec le jeune Paul d’Aumont qui est l’espoir du cyclisme ouest africain. Mais, les ivoiriens aussi ont été de grands animateurs pendant les étapes

Et c’est une bonne performance des lions du vélo qui n’a laissé personne indifférent « Je voudrais féliciter tous nos coureurs qui ont défendu avec brio les couleurs nationales. Ne sommes unanimes que seul le travail, la patience et la persévérance paient. La moyenne horaires des meilleur des nôtres est d’environ 40 km /heure. Au tour de France ou à la VUELTA en Espagne, les professionnels frisent 30 km/heure. Nos entraîneurs et coureurs devraient “marcher” avec le chronomètre pour avoir chaque fois leur moyenne horaire, apprendre à le calculer pour s’auto évaluer. C’est à ce prix et à ce prix seulement que nous saurions si nous progressons ou nous reculons ». Daniel  KAMGANG, Président ligue régionale du centre du cyclisme au Cameroun.

 

Etienne Mbala