Lundi dernier lors du match nul concédé par Manchester United contre Wolverampton, le milieu de terrain français a manqué un penalty. Ce qui lui a valu de vives critiques, mais encore plus grave, des insultes racistes sur les réseaux sociaux.

 

Le racisme est l’une des plus grandes gangrènes qui mine le football. Aucun joueur noir en particulier quel que soit son statut ne peut être assuré d’y échapper. Champion du monde 2018 avec a France et cadre de Manchester United, Paul Pogba est la nouvelle victime de ces actes odieux. Après son penalty manqué à la 67e minute au cours du match nul face à Wolverhampton, lundi, Paul Pogba a été victime d’insultes à caractère raciste sur les réseaux sociaux.

Face à cette situation, le club a tenu à apporter tout son soutien à son joueur à travers un communiqué dans lequel il promet que tous les auteurs de ces insultes seront identifiés. “Les personnes qui ont exprimé ces opinions ne représentent pas les valeurs de notre grand club et il est encourageant de voir la grande majorité de nos fans condamner cela également. Manchester United a une tolérance zéro pour toute forme de racisme ou de discrimination et un engagement de longue date à faire campagne contre elle par le biais de notre initiative #AllRedAllEqual. Nous nous efforcerons d’identifier les quelques personnes impliquées dans ces incidents et de prendre les mesures qui s’imposent. Nous encourageons également les entreprises de médias sociaux à prendre des mesures dans ces cas.”  Ses coéquipiers ont également tenu à réagir en mettant en avant l’aspect famille du côté de Manchester United. L’attaquant Marcus Rashford a déclaré “Manchester United est une famille, Paul Pogba fait partie de cette famille. L’attaquer lui, c’est nous attaquer tous.”

Quelques jours plus tôt en finale de la Supercoupe d’Europe entre Chelsea et Liverpool, c’est le jeune numéro 9 de Chelsea Tammy Abraham qui avait été victime de propos racistes et injurieux après son tir au but manqué qui a finalement donné la victoire aux Reds de Liverpool. Le racisme semble donc avoir encore de beaux jours devant lui, à l’heure où la FIFA annonçait récemment des mesures fortes visant à lutter contre de tels actes dévalorisant qui pourraient entraîner comme sanction la perte d’un match sur tapis vert pour l’équipe dont les supporters sont reconnus coupables d’actes racistes.

 

Russel Ngalle