Le comité exécutif de la confédération africaine de football s’est finalement décidé sur l’utilisation de cette nouvelle technologie lors du tournoi qui démarre dans quelques heures en Égypte. L’annonce a été faite par le président de l’instance. Ahmad Ahmad a donné une conférence de presse ce jeudi 20 juin au Caire.

 

Les nombreux inconditionnels du football africain qui s’interrogeaient encore sur l’utilisation ou non de la VAR lors de la CAN 2019 sont désormais servis. A quelques heures du démarrage de la compétition, le mystère est entièrement levé sur la question. Et, c’est Ahmad Ahmad en personne qui a apporté tous les éclairages nécessaires et utiles à ce sujet. Le malgache était face à la presse ce jeudi et il s’est voulu clair. Il y aura donc bel et bien utilisation de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) lors de ce rendez-vous. La précision à faire à ce niveau est que le recours à cette nouvelle technologie se fera à partir des quarts de finales. La raison de ce choix est fort simple : ” c’est une mesure de prudence. Quand vous voyez les différents pays qui utilisent la VAR, ils ne se précipitent pas d’aller dès le début. C’est une technologie que beaucoup de gens n’utilisent totalement pas encore”, a clairement indiqué le président de la confédération africaine de football. A cette précision, il a ajouté un élément important qui en dit long sur le choix des quarts de finale comme point départ de l’utilisation de la VAR : ” au début, c’était prévu pour les demi-finales, mais nous avons exigé qu’il faut aller un peu plus en avant. Le comité exécutif a décidé pour les quarts de finale, pour que ce soit une réussite. ” La CAF a fait appel à des arbitres européens pour l’utilisation de la VAR lors de la CAN. Ils sont tous issus d’une société internationale espagnole. Cette dernière a déjà fait ses preuves en la matière dans les championnats portugais et mexicains, sans toutefois oublier la Copa America actuellement en cours au Brésil.

La coupe d’Afrique des nations sera par ailleurs la deuxième compétition africaine au cours de laquelle la VAR sera utilisée. En champions league africaine, la CAF a utilisé cette technologie avec très peu de succès. On se souvient en effet, du malheureux feuilleton de son utilisation lors de la finale retour de cette compétition le 31 mai dernier à Radès entre l’Esperance de Tunis et le Wydad de Casablanca. Auparavant, la VAR a été testé lors du CHAN 2018. Outre l’utilisation de la VAR, d’autres mesures importantes seront appliquées en Égypte. Dans une communication faite avant celle de ce jeudi, Ahmad Ahmad a fait savoir que les matches de la CAN seront arrêtés pour trois minutes entre les 30 et 75 minutes de jeu. Cette mesure est justifiée par les températures élevées au pays des pharaons en cette période de l’année.

La CAN proprement dite démarre ce vendredi 21 juin avec le match d’ouverture opposant l’Égypte au Zimbabwe. Le vainqueur de la compétition au soir du 19 juillet prochain va encaisser un montant de 4,5 millions de dollars.

 

Fabien Mbarga