Les préparatifs en prélude à la 16e édition du Tour cycliste du Cameroun s’intensifient et les différentes équipes qui prendront part à la compétition sont attendues dès jeudi à Yaoundé.

 

La deuxième réunion préparatoire en prélude à la 16e édition du Tour du Cameroun (1er -9 juin) s’est tenue hier 27 mai dans les locaux du Ministère des Sports et de l’Education Physique et l’une des principales information au terme de cette réunion est la légère modification que connaît désormais le plan de course avec le critérium de Douala initialement prévu lors de la 6e étape est changé par une course en ligne durant laquelle les coureurs quitteront Douala pour rejoindre Limbé dans la région du Sud-ouest emprise à de nombreuses difficultés de fait des menaces des séparatistes. La sécurité a été renforcée pour l’occasion, mais le gouvernement à travers cette initiative souhaite encourager les activités dans ces régions anglophones, surtout suite au passage du premier ministre il ya quelque qui venait lancer l’appel à un dialogue national.

Pour le Professeur Narcisse Mouelle Kobi qui présidait cette réunion, le Tour du Cameroun joue un rôle majeur de communion du peuple camerounais des différentes régions. « Cette compétition apparaît à bien des égards comme une vitrine pour notre pays. Cette compétition est un formidable de communion entre les coureurs nationaux et étrangers d’une part et les populations du Cameroun, des villes et des campagnes amoureux du cyclisme… Tour cycliste internationale dont la réputation est déjà solidement établie et qui est déjà ancré dans les mémoires collectives comme une institution incontournable. »

Le président de la Fédération cycliste du Cameroun Honoré Yossi tire un bilan de cette réunion préparatoire à cinq jours du début de la compétition. « 10 équipes seront présentes à ce tour. Nous avons eu l’accord des 7 équipes africaines et européennes qui ont confirmé leur présence au Cameroun. Les 2 équipes camerounaises actuellement en préparation dans le Littoral et à l’Ouest rejoindront Yaoundé jeudi soir et vendredi nous aurons la cérémonie de présentation qui se tiendra à la place de l’Indépendance de Yaoundé. Après cette cérémonie, nous tiendrons une réunion à l’hôtel Meumi, au cours de laquelle le commissaire international entrera en contact avec les commissaires nationaux pour planifier le plan de travail. Nous partirons de Yaoundé en délégation samedi pour attaquer la première étape de la compétition.  Le critérium de Douala initialement prévu n’aura plus lieu, nous allons passer de Douala à Limbé pour faire cette étape en ligne. Il y avait des problèmes avec la voirie urbaine qui nous ont fait hésiter au départ, mais ces problèmes ont été entièrement résolus par les autorités de cette localité. Donc aujourd’hui, il n’y a aucun inconvénient à pouvoir réaliser cette course dans des conditions acceptables par l’Union Cycliste Internationale. »

Le premier coup de pédale prévoit une étape de 136 km entre Akonolinga et Abongbang le 1er juin prochain.

 

Russel Ngalle