L’équipe de Yaoundé s’adjuge le titre de champion après deux matchs dans la phase retour. Ce sacre est entaché par les dérives lors du 3e match face à Ecole de Basket qui ont vu le capitaine, puis ‘entraîneur de Condor se faire exclure.

Au cours de ce week-end les joueurs de Jean Denis Bell ont su mettre toutes les chances de leur côté pour sortir champion au terme de cette phase retour. Dès la première journée,  Condor frappe un grand coup en s’imposant face à son principal adversaire FAP de Yaoundé 79 points contre 74. Ils poursuivent sur cette lancée lors de leur match 2 et valident au passage leur titre de champion du Cameroun contre Université de Douala. Condor s’impose 104 à 81. Le dernier match de dimanche qui fait office de finale de la Coupe du Cameroun en juin n’est alors qu’une formalité, les néo champions recevront une leçon de l’Ecole de Basket 70 contre 80. Une défaite sans conséquence dans la course au titre. Ecole de Basket de Douala tient l’occasion de sauver sa saison en se qualifiant pour la Coupe du Cameroun qu’elle tentera de remporter. Les deux équipes se retrouveront au mois de juin prochain  au Palais des Sports de Yaoundé. Condor de Yaoundé succède  ainsi à BEAC de Yaoundé, le champion de la saison 2018.  Condor  et FAP de Yaoundé qui a fini 2e de ce Final Four représenteront le  Cameroun aux éliminatoires de la Zone 4, sous-région Afrique Centrale, qualificatifs pour  le tournoi des meilleurs clubs africains.

Cependant ce dernier match, au-delà du résultat a fait parlé sur le plan disciplinaire et des sanctions devraient tomber sou peu. L’entraîneur des champions Jean Denis Bell et son capitaine se sont fait expulser au cours du match contre Ecole de Basket. A la 3e minute du premier quart temps, Marc Oboun pose un bloc à un adversaire. Alors qu’il fonce vers le panier adverse inscrire son panier, il se fait littéralement démolir par un adversaire qui emporte tout sur son passage. S’attendant à ce qu’une faute soit sifflée l’officiel de la partie, pourtant l’arbitre Tchabgo n’en fera rien. Le capitaine de Condor outré se dirige alors vers l’arbitre de manière virulente pour marquer son mécontentement face au traitement qui lui a été infligé. Il sera sanctionné par une faute, Marc Oboun ne peut se contenir et inflige une gifle à l’arbitre. Il est contraint de quitter ses partenaires car exclu pour geste dangereux. Le match se poursuit donc sous une tension palpable et au 3e quart temps c’est au tour du coach Denis Bell de se faire exclure après avoir reçu une deuxième faute technique suite à un comportement jugé inapproprié de la part des officiels. Les deux hommes attendent désormais le verdict de la Commission disciplinaire te le moins que l’on puisse dire c’est que les sanctions risquent d’être lourdes. Le règlement de la FECABASKET à son article 43 stipule en effet que tout joueur, dirigeant de club, entraîneur, coupable d’une conduite violente envers un officiel avant pendant ou après un match est suspendu suivant la gravité de son acte de 12 à 24 mois à compter de la date de notification de la sanction. Affaire à suivre.

 

Russel Ngalle