Le pivot camerounais Joël Embiid et ses coéquipiers ont réussi à dominer les Raptors de Toronto il y a quelques heures (112-101). Grâce à cette victoire, ils se sont donner une ultime chance d’accéder en finale des play-offs de la conférence Est.

Toujours engagés dans la bataille qui donne l’accès à la finale des play-offs au niveau de la conférence Est, les Sixers de Philadelphie ont rivalisé d’adresse avec les Raptors de Toronto pour le compte de leur 6è confrontation. Jouant devant leur public, les poulains de Brett Brown ont su rattraper leur retard et laver l’affront de la cinquième rencontre au cours de laquelle, ils ont lourdement mordu la poussière au canada (125-89). En raison de quelques soucis de santé que présente le camerounais Joël Embiid, il a fallu s’appuyer sur deux autres talents non négligeables. Il s’agit précisément de Jimmy Butler et Ben Simmons. Sur le terrain, ces derniers ont su faire leur job en s’illustrant de la plus belle des manières. Jimmy Butler a inscrit 25 points et  s’en tire avec 6 rebonds. Très explosif pendant les deux premiers quarts temps, il a permis aux Sixers de creuser l’écart au point de mener 58-43 à la pause. Sa prestation, ainsi que sa présence aussi bien sur le terrain qu’en dehors, a d’ailleurs été particulièrement apprécié par son entraineur. « On a senti le sérieux rien qu’à l’ambiance dans le vestiaire. Les joueurs ont saisi l’instant et je pense qu’il s’en est inspiré autant que les autres et nous a guidés », a-t-il souligné au coup de sifflet final.

La performance de Butler a par ailleurs été légèrement au dessus de celle de Ben Simmons (21 points, 8 rebonds et 6 passes). Simmons s’est bien illustré au premier quart temps. C’est ainsi qu’il a pu marquer 8 points, en plus de ces 5 passes.  Malgré sa méforme Joël Embiid a donné le meilleur de lui. Il a notamment réussi l’exploit de réaliser un double-double (17 points à 5/14, 12 rebonds). Reste qu’il doit maintenant se montrer très vigilant et responsable. Le fait est qu’il a été sanctionné eu égard à sa troisième faute flagrante depuis le démarrage de ces play-offs. Pour cette fois, il s’agit d’un contact sur Marc Gasol. Bien conscient que la quatrième faute sera suspensive de manière inévitable, la pépite camerounaise s’est remise en cause en déclarant : « c’est embêtant… Il va falloir que je fasse attention. »

Cette troisième victoire des Sixers leur est grandement bénéfique. Elle leur permet de refaire leur retard et d’effectuer le déplacement pour le canada lundi prochain, à l’effet de disputer le 7ème et dernier match de cette série. Un scénario qui fait bien les affaires des Milwaukee Bucks. Désormais qualifiés pour la finale de la conférence Est après avoir dominé les Boston Celtics, les leaders de la saison régulière vont bénéficier d’une bonne période de repos. Ce qui leur donne logiquement un avantage sur leur prochain adversaire qui n’aura que 72 heures pour récupérer. A noter que le comité d’organisation a d’ores et déjà rendu public la programmation de la finale. Cette série démarre officiellement mercredi prochain.

 

Fabien Mbarga