L’équipe s’est imposée (3-0) sur New Stars de Douala hier dimanche à Limbe, lors de la 18e journée du championnat.

Après sa défaite (1-2) concédée devant Colombe du Sud, lors de la 17e journée du championnat, Avion academy a réalisé un exploit face à New Stars hier dimanche à Limbe. L’équipe promue en Ligue 1 cette saison s’est imposée (3-0) sur son adversaire, au cours de la 18e et dernière journée de la première phase de la saison. Le résultat obtenu permet à l’équipe que dirige Joseph Pierre Batamack, le président, de sortir de la zone rouge au classement dans la poule A. Avion academy compte désormais 20 points et occupe la 5e place, si l’on s’en tient au classement non officiel établi au terme de cette journée. Le club de la région du Littoral se positionne devant l’Union sportive de Douala, sixième avec 20 points, Colombe septième avec 20 points, Pwd of Bamenda, huitième avec 19 points et New Stars de Douala, neuvième avec 16 points. Coton sport de Garoua est en tête du classement avec 29 points, suivi de Dragon club de Yaoundé 26 points, Apejes academy est troisième avec 23 points et Tonnerre kalara club est quatrième avec 22 points.

Un résultat salué par l’entraîneur d’Avion academy, Vassilios Esseme. « Je suis satisfait par la qualité de jeu. Depuis que j’ai pris les rênes de l’équipe, j’ai d’abord essayé de soigner le compartiment défensif. A la phase aller, on avait encaissé presque douze buts en dix matches, et là on s’en sort avec six buts en sept ou huit matches. Le côté qui ne nous a pas le plus souri, lors de la première phase est le côté offensif. On a loupé beaucoup de buts. Aujourd’hui, je pouvais également nourrir un regret, parce qu’il y avait eu de la place pour faire un résultat lors du match contre Colombe du Sud. Mais ça ne s’est pas très bien passé. On a été déstabilisés, à un moment donné, on a fait une très mauvaise deuxième mi-temps. Je peux aussi avoir un pincement au cœur sur la qualité des hommes en noir ce jour-là, parce que ça n’a pas été parfait. Mais, aujourd’hui, je peux m’estimer heureux parce qu’on avait un seul souci, celui de gagner avec un large score et espérer du résultat des autres », se réjouit le technicien.

 

P. Bilong